Thiès, 13 déc (APS) – Un guide d’intégration du genre, élaboré dans le cadre d’un projet d’autonomisation des femmes, a été présenté, mercredi à Thiès, à des organisations de la société civile et à des groupements féminins issus du milieu rural.

Intitulé “Guide pratique d’intégration du genre”, ce document élaboré dans le cadre du projet Nouveau Québec sans frontières (NQF), a été produit dans un souci de pérennisation des acquis du projet dédié à la question, et qui prend fin en mars 2024.

Mis en œuvre par l’ONG Mer et monde, créée en 1999, le projet étalé sur la période 2021-2023, a formé à l’égalité de genre, quatre organisations de la société civile.

Il s’agit des ONG Groupe de recherche et d’appui aux initiatives mutualistes (GRAIM), GREEN Sénégal, ADT-GERT basées à Thiès et ACCES de Sindia. Ces organisations ont chacune choisi un  groupement féminin qu’elles ont formé à leur tour.

Les entités féminines bénéficiaires viennent de Fandène, Tène Toubab, Pout Diack et Sindia.

En plus d’être formées aux questions d’égalité de genre, de leadership féminin et de droits des femmes, ces organisations de femmes ont reçu un appui pour développer des activités génératrices de revenus, dans le maraîchage, la transformation des produits locaux, la restauration, etc.

Ce guide est un ”grand pas” vers la pérennisation des acquis du projet, a dit la directrice de Mer et monde Aïssatou Bâ, en marge d’un forum de partage des meilleures pratiques en égalité des genre et en leadership féminin en milieu rural, organisé à Thiès.

L’idée était de partager, lors de cette rencontre, ce guide sur l’approche genre, destiné à être utilisé et vulgarisé auprès d’autres organismes, a-t-elle dit.

Selon la socio-anthropologue Alimatou Camara, consultante en égalité genre, coauteure de ce guide  et formatrice dans le cadre de ce projet, ce document est susceptible d’être révisé et réactualisé en fonction de l’évolution de la société.

Le projet du NQSF a été financé par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, pour un montant de 450.000 dollars canadiens.

A trois mois de son terme, le projet a atteint “à peu près de 80%“ de ses objectifs, selon Aïssatou Bâ. Parmi les résultats obtenus, la mise en place d’une communauté de pratique en égalité de genre et un incubateur de micro-projets dans la région de Thiès, note un document.

ADI/OID/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-COLLECTIVITE-BUDGET / Diama : le budget stagne à 299 millions

Diama (Dagana), 2 mars (APS) – La commune de Diama, dans le département de Dagana (n…