Thiès, 12 jan (APS) – Plus de 297 tonnes d’arachides ont été collectées, à la date du mercredi, dans la région de Thiès, depuis le début de la campagne de commercialisation ouverte le 30 novembre dernier, a appris l’APS de la Direction régionale du développement rural (DRDR).

“A la date du 10 janvier 2024, la région a collecté 297,778 tonnes (219,051 tonnes, la semaine passée) toutes rubriques (confondues)”, indique la DRDR dans son rapport hebdomadaire de suivi de la commercialisation arachidière.

La collecte concerne, à ce jour, les semences à certifier et les semences écrémées. Les semences à certifier constituent le gros des quantités collectées, avec 250,778 tonnes, contre 204,051 tonnes la semaine passée.

Quant aux semences écrémées, 47 tonnes ont été achetées, contre 15 la semaine passée, à travers les 15 points de collecte fonctionnels à ce jour, sur les 30 attribués à la région de Thiès par le comité national interprofessionnel de l’arachide (CNIA).

La collecte reste nulle concernant l’arachide d’huilerie et les graines à exporter, selon le document.

“Il faut noter qu’à ce jour, il n’y a aucune collecte dans le département de Mbour“, poursuit la Direction régionale du développement rural. Une situation que les opérateurs ciblés dans ce département expliquent par un “problème de financement“, selon le directeur régional du développement rural Abiboulaye Sidibé, interrogé par l’APS.

“C’est vrai qu’on leur devait beaucoup d’argent durant deux campagnes successives“, a-t-il noté, ajoutant que malgré l’avance que leur a donnée le ministère, certains opérateurs n’arrivent toujours pas à solder leurs dettes auprès de leur banque.

Faute d’une ”bonne assise financière”, ces opérateurs ne peuvent dès lors pas mener leur campagne de collecte.

Le département de l’Agriculture avait annoncé qu’il allait, en relation avec le ministère des Finances, “décanter la situation dans la première quinzaine du mois de janvier“, a rapporté le responsable régional de l’agriculture.

“La dernière fois qu’on a échangé avec le secrétaire général du ministère, il avait dit que l’Etat est en train de tout faire pour éponger ces arriérés“, a dit M. Sidibé, non sans souligner la nécessité de “faire très rapidement pour éviter la fuite des bonnes graines“ vers le marché, mais aussi à travers les exportations.

Cela, même si Thiès, contrairement à d’autres régions du pays, n’est pas très concernée par les exportations d’arachides, a-t-il toutefois relevé.

ADI/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-POLITIQUE / Les dirigeants de la Cedeao félicitent Macky Sall pour ses réalisations en faveur du développement

Dakar, 26 fév (APS) – Les dirigeants de la Cedeao, réunis en session extraordinaire, samed…