Thiès, 21 mars (APS) – Le ministre de l’Intérieur Mouhamadou Makhtar Cissé a indiqué, jeudi, que le matériel électoral est en place dans les deux centres témoins qu’il a visités le même jour à Thiès et ses faubourgs, pour vérifier l’état de préparation du scrutin de dimanche.

“Le matériel est en place – les bulletins,  les cachets, les listes d’émargement. Les bureaux (de vote) sont aussi en place”, a dit Mouhamadou Makhtar Cissé.

Accompagné d’une délégation de son ministère et du gouverneur de Thiès Oumar Mamadou Baldé, Mouhamadou Makhtar Cissé s’est rendu à l’école élémentaire de Lalane, dans les faubourgs de Thiès et à l’école Sud-Stade dans la commune de Thiès Ouest, deux centres témoins, pour vérifier l’état du  dispositif électoral.

Cette tournée est une tradition au ministère de l’Intérieur à l’approche de chaque élection. Elle vise, selon M. Cissé, à s’assurer que le matériel électoral est en place et que toutes les disposions sont prises “pour nous conduire à une élection apaisée, transparente, où le résultat sera sincère et ne sera pas contesté”, a-t-il  expliqué. C’est, a-t-il dit, l’objectif que le président de la République a fixé à a son département.

“Nous comptons l’atteindre avec l’aide de Dieu, la collaboration de tous les acteurs”, a dit le ministre de l’Intérieur, convaincu que “si chacun joue son rôle nous aurons un scrutin transparent et incontestable”.

Le ministre de l’Intérieur a mis en garde contre la désinformation et la manipulation. “La première règle de la transparence, c’est l’information et la première règle de l’information, c’est d’aller à la bonne source”, a poursuivi Mouhamadou Makhtar Cissé.

Il rassure que les portes de la Direction générale (DGE) sont “ouvertes” et que dans ce service où il a démarré sa tournée, en présence du directeur de l’Automatisation du fichier (DAF), les commissions travaillent comme il se doit pour la distribution des cartes.

“On a un objectif, c’est un scrutin transparent, mais l’objectif ultime, c’est qu’on ait un pays apaisé, et toute manipulation, toute désinformation qui peut créer de la violence, de la tension doit être évitée”, a-t-il dit. Tout en soulignant qu’“il n’y a pas de boîte noire” dans l’organisation de cette élection, il précise que chaque acteur a son rôle et qu’il ne faudrait pas que les uns empiètent sur les prérogatives des autres.

Parlant des 18 candidats en lice-Cheikh Tidiane s’est retiré mercredi-, il a rappelé que comme le permet la loi électorale, il est possible pour l’électeur de choisir juste cinq bulletins, pour ne pas avoir à les prendre tous. Ce faisant, le temps de vote sera raccourci, et il n’y aura pas besoin de prolonger le scrutin au-delà de 18 heures.

Après Thiès, le ministre a fait cap sur Mbour.

ADI/ASG/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Élection présidentielle 2024

Voir aussi...

SENEGAL-ENVIRONNEMENT-SENSIBILISATION / Ziguinchor : un film documentaire sur le pillage des ressources projeté à Boffa

Boffa, 23 avr (APS) – “Aakimo”, un film documentaire portant sur le pill…