Thiès, 1-er mai (APS) – L’intersyndicale des travailleurs des industries chimiques du Sénégal (ICS) a réclamé lundi, à l’occasion de la fête du travail, une amélioration de la situation sociale des travailleurs, à la hauteur des richesses que ces derniers ont générées.

 ‘’Nous attendons notre part de la richesse que nous avons générée’’, a dit Cheikh Ahmed Tidiane Diène, secrétaire général adjoint du Syndicat des travailleurs des ICS (SYNTICS). Il s’exprimait en marge d’un rassemblement organisé à la chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Thiès, dans le cadre de la célébration du 1-er mai.

Il a rappelé qu’‘’en termes de chiffre d’affaires’’, cette société a  ‘’réalisé en 2022, 50% du volume des investissements étrangers’’ enregistrés en 2021 (1.400 milliards FCFA) au Sénégal.

Les Industries chimiques du Sénégal, a-t-il vanté, sont ‘’la société qui génère le plus de devises pour l’économie nationale, pour l’équilibre de la balance commerciale’’.

Pour lui, avec ce chiffre d’affaire de l’ordre de 700 milliards FCFA, les ICS sont la société qui ‘’pèse le plus sur l’économie nationale’’. Le taux de croissance du Sénégal est ‘’tiré’’ par cette entreprise mais les travailleurs ‘’ne ressentent pas l’impact de cette embellie’’.

Le syndicaliste relève que ‘’la masse salariale de l’entreprise n’est pas ce qu’elle devait être par rapport au chiffre d’affaires que (les travailleurs ont) généré’’.

 

Il souligne que la proportion de 4,5% de la masse salariale par rapport au chiffre d’affaires est  ‘’loin de la normalité’’. Au niveau national, le salaire moyen au niveau des ICS est ‘’de 30% inférieur’’ à celui des travailleurs des autres entreprises du secteur minier, a-t-il indiqué, estimant qu’ ‘’il y a des corrections à apporter’’.

 

‘’Nous ne quémandons pas, nous sommes en train de demander notre part de la richesse que nous avons générée’’, a précisé le responsable du collège des délégués du site acide des ICS. Il invite l’Etat, actionnaire à hauteur de 15% de la société, à ‘’corriger’’ certains comportements. ‘’Il ne faut pas réveiller les fantômes des crises des ICS’’, a mis en garde M. Diène.

 L’intersyndicale des travailleurs des ICS est composée du Syndicat national de l’extraction minière, du Syndicat national des industries chimiques du Sénégal (CNTS) et du Syndicat des ICS affilié à la CNTS/FC

 

Avec ses 1.500 employés, les ICS ont eu un accord avec la direction générale qui a accepté de régulariser un premier lot de 248 travailleurs temporaires, concernés par la sous-traitance. D’autres négociations seront entamées au deuxième semestre pour les journaliers et les titulaires de contrats atypiques, avec l’espoir que d’autres travailleurs seront intégrés à l’issue de ces pourparlers. 

ADI/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Société
Comments are closed.

Voir aussi...

SENEGAL-INONDATIONS-PREVENTION / Inondations : la Croix-Rouge et des riverains érigent des ouvrages provisoires de protection à Petit Thially

Thiès, 8 juin (APS) – La Croix-Rouge sénégalaise a érigé, jeudi, en collaboration av…