Thiès, 8 mars (APS) – Le maire de Thiès a obtenu jeudi de son conseil municipal l’autorisation spéciale de doubler l’enveloppe dédiée aux bourses de formation, pour la porter à 200 millions de FCFA, au profit de 1.200 jeunes bénéficiaires.

Une session ordinaire du conseil municipal avait été convoquée pour donner au maire des autorisations spéciales et des virements de crédit, permettant de soutenir certains projets de la mairie.

Il s’agit notamment de projets d’éclairage public, de réhabilitation des espaces publics, plus particulièrement la Place de France, connue plus communément sous le nom de “Mickey Land”, de feux tricolores et de bourses.

“Pour les bourses des étudiants, nous avions 100 millions sur fonds propres, et on vient d’avoir avec l’autorisation du conseil, une enveloppe de 100 millions, tirée des fonds de dotation, pour renforcer l’enveloppe jusqu’à 200 millions de FCFA”, a dit Babacar Diop.

Cela permettra à la mairie de “supporter les frais de scolarité de plus de 1.200 étudiants thiéssois”, selon l’édile.

“Dès la semaine prochaine, a-t-il annoncé, sera lancé l’appel d’offres pour le projet de la Place de France pour lequel le conseil dispose d’une enveloppe de 325 millions, et celui de la rénovation du réseau électrique 4-4-44, pour le basculement de ce réseau du sodium vers le led”.

La ville dispose de 321 millions de FCFA, pour mener à bien ces différents projets.

Les autorisations concernent aussi les feux tricolores prévus dans la ville.

La session a été l’occasion pour le maire d’aborder d’autres questions comme la sécurité publique, après que le gouverneur a tenu une réunion sur cette question la semaine dernière.

Le maire a annoncé la tenue la semaine prochaine des assises de la sécurité à Thiès, une rencontre organisée en partenariat avec le gouverneur.

L’édile a aussi saisi l’opportunité de cette session ordinaire pour rendre compte de conventions et projets envisagés, notamment avec la ville russe de Sébastopol.

“J’ai reçu l’ambassadeur (de Russie) le lundi passé à Thiès”, a rapporté Diop, ajoutant avoir pris part à une réunion en vidéoconférence avec la ville de Sébastopol, à l’issue de laquelle les deux parties ont décidé de signer une convention de partenariat au mois de juin en Russie.

“Je pense que c’est un partenariat qui pourra beaucoup apporter à la ville de Thiès”, a-t-il dit.

Suite à l’inscription dans le budget 2024, d’une enveloppe de 100 millions pour soutenir la prise en charge sanitaire des couches vulnérables, le maire a obtenu l’autorisation du conseil de signer des conventions avec l’hôpital régional, l’hôpital Saint Jean de Dieu et le centre de santé du quartier 10-ème.

“Le conseil municipal est décidé à récupérer le Palais des congrès (communément appelé auditorium), et j’espère que l’université va coopérer”, a par ailleurs indiqué l’édile de Thiès, disant souhaiter que cela ne soit pas source de “polémique inutile” dans la ville.

Il estime que la municipalité, sur ce sujet précis, a “fait preuve d’ouverture et de responsabilité”, tout le temps qu’a duré cette controverse entre l’université Iba Der Thiam et la mairie, concernant le droit de propriété de ce site.

“Il était prévu d’accompagner pendant un an à deux l’université, le temps de lui permettre de regagner ses propres locaux”, a-t-il expliqué, relevant avoir constaté des “problèmes très sérieux” sur le site, sans en dire plus.

Babacar Diop a indiqué avoir écrit au président de la République à l’époque pour lui parler du problème de ce site, après quoi le chef de l’Etat avait donné des instructions au Premier ministre. “Nous avons eu plusieurs rencontres à la Primature et une chose au moins est actée : le titre foncier et l’édifice appartiennent à la ville de Thiès”, a dit Babacar Diop.

Le maire a fait présider cette session municipale ordinaire par sa première adjointe Maréma Ndiaye, pour dit-il, “rendre hommage” aux femmes à travers elle.

“Il faut toute une année pour célébrer les femmes qui sont source d’inspiration”, a dit le maire, soulignant le rôle de la gent féminine dans le progrès économique et social.

Le conseil municipal et son bureau de Thiès, relève-t-il, sont dominés par les femmes, dont il a insisté sur le degré d’engagement, quelle que soit leur appartenance politique.

ADI

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-PRESSE-REVUE / Les quotidiens suivent de près l’entrée en action du nouveau pouvoir

Dakar, 17 avr (APS) – Les quotidiens ne manquent rien des premiers pas du nouveau po…