Saly (Mbour), 13 Nov (APS)- Le nouveau gouverneur de la région de Thiès Oumar Mamadou Baldé, a souligné lundi à Mbour (Ouest), la nécessité pour les collectivités territoriales de disposer de centres de traitement des déchets solides.

“Il est clair que nous devons beaucoup accompagner les collectivités territoriales à avoir désormais des centres de traitement de déchets solides“, a dit M. Baldé.

Il présidait l’ouverture d’une session de formation d’acteurs territoriaux de la région de Thiès sur la gestion des déchets solides, initiée par le Projet de promotion de la gestion intégrée et de l’économie des déchets solides au Sénégal (PROMOGED).

“Les poubelles à l’ancienne, l’État ne veut plus (les) voir. Il nous faut donc arriver très vite, dans le cadre de cet important programme de gestion des déchets solides, à réaliser des centres de traitement de déchets solides, mis aux normes et standards internationaux”, a préconisé l’administrateur civil.

Il a invité les collectivités territoriales à “accorder de l’importance à cette dimension qui devient à terme, (un moyen) de création d’emploi  pour les jeunes et de création de richesses“, avant de relever que “les déchets sont devenus maintenant une ressource et à la limite même une richesse à valoriser”.

Pour Ibrahima Diagne, directeur du PROMOGED, le lancement à Thiès d’une formation de  215 acteurs territoriaux issus des 43 collectivités territoriales bénéficiaires dudit projet, s’inscrit dans cette optique.

Chaque commune a mandaté cinq représentants, dont deux élus et trois agents de services techniques municipaux, a-t-il renseigné.

Pendant trois jours, a-t-il poursuivi, “ nous allons partager avec eux toute la lexique de la gestion des déchets, des enjeux de la gestion des déchets et surtout les préparer à mieux élaborer des  plans d’actions pour que chacun puisse le porter au niveau local pour arriver à un Sénégal zéro déchet”.

L’initiative a été bien appréciée par les bénéficiaires de la formation, comme Ibrahima Ndiaye, qui représentait le maire de Pout, une commune de la région de Thiès.

 »C’est une formation venue à son heure, a-t-il dit, parce que depuis longtemps, les collectivités territoriales ont toujours essayé de prendre en charge cette question qui est une compétence transférée”.

DOB/ADI/AB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FOOBALL-AMBITIONS / CAN féminine : « Les Lionnes ont besoin d’une bonne préparation pour faire mieux qu’en 2022 » (Seyni Ndir Seck)

Dakar, 8 déc (APS) – L’équipe nationale féminine de football du Sénégal, quali…