Dakar, 17 avr (APS) – Les combats opposant l’armée soudanaise aux Forces de soutien rapide (FSR), un groupe paramilitaire, se sont poursuivis, lundi, à Khartoum, ses environs et au Darfour, alors que les appels au cessez-le-feu se multiplient.

Les combats qui ont éclaté samedi dans la capitale soudanaise ont fait plusieurs décès parmi lesquels 97 civils au moins et des centaines d’autres blessés, ont rapporté plusieurs médias.

La situation demeurait encore confuse dans la capitale, chacune des parties prenantes revendiquant des succès. Des annonces qui n’ont pas été confirmées par des sources indépendantes.

Il s’agit d’une véritable lutte de pouvoir opposant le leader des forces paramilitaires, le général Mohamed Hamdan Daglo dit ”Hemetti” à la junte dirigée par le général Abdel Fattah Al Burhan, laquelle avait été propulsée au-devant après le renversement en 2021 du gouvernement civil mis en place à la suite de la chute d’Omar El Bechir en 2019, après 30 ans de règne.

La communauté internationale a multiplié les appels à l’accalmie depuis le début de cette flambée de violences.

La Ligue Arabe et l’Union africaine ont condamné les violences et réitéré leurs appels à une solution politique au conflit.

Au Caire, les pays arabes se sont mis d’accord pour condamner les violences et appeler à une “solution politique”.

De son côté, l’UA a décidé de dépêcher au Soudan, le président de sa Commission, le tchadien, Moussa Faki Majamat afin d’engager les parties vers un cessez-le-feu.

Le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, et le ministre britannique des Affaires étrangères, James Cleverly, au Japon pour les besoins d’une réunion du G7 ont lancé un appel à une ‘’cessation immédiate’’ des violences au Soudan.

FD/AKS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans International

Voir aussi...

SENEGAL-CUBA-DIPLOMATIE / Lancement à Dakar des célébrations du 50e anniversaire des relations sénégalo-cubaines

Dakar, 3 mars (APS) – L’ambassade de Cuba au Sénégal a lancé, samedi, à Dakar, les c…