Thiès, 6 juin (APS) – L’organisation non gouvernementale Sightsavers, active dans la promotion de l’inclusion sociale, compte participer, aux côtés du ministère de l’Éducation nationale, à la promotion de la scolarisation des filles handicapées dans 70 écoles des cycles élémentaire, moyen et secondaire du Sénégal, a-t-on appris, jeudi, à Thiès (ouest), du responsable de son programme d’éducation inclusive, Moussa Mbengue.

Cette campagne sera menée pendant toute la durée du programme ‘’A Better World’’, de 2024 à 2027.

Ce programme cible les régions de Kolda, Sédhiou (sud), Kaffrine, Kaolack (centre), Louga (nord) et Dakar.

‘’A Better World’’ est un programme d’inclusion sociale axé sur plusieurs thèmes. Il se focalise sur la scolarisation des filles handicapées, pour laquelle ses dirigeants vont mener ‘’une vaste campagne’’, a expliqué Moussa Mbengue.

Cette campagne est destinée aux décideurs, aux parents d’élèves et aux enseignants.

En intervenant à un atelier de la direction de l’enseignement élémentaire du ministère de l’Éducation nationale, Moussa Mbengue a exposé les ‘’grandes lignes’’ de cette campagne.

L’atelier de formation au programme ‘’A Better World’’ est destiné aux journalistes.

Des stratégies ont été identifiées, qui vont servir à ‘’bien mener cette campagne, afin de lever les barrières qui empêchent les filles handicapées d’aller à l’école’’, a dit M. Mbengue.

‘’Tutorat, mentorat, communication de masse, campagne de sensibilisation sur divers supports, dont les radios et télévisions, la presse écrite, la presse en ligne et l’affichage, vont être mis en branle pour relever le niveau de scolarisation des filles handicapées’’, a-t-il promis.

Il est prévu de diffuser des messages de sensibilisation, d’organiser des réunions d’information et de plaidoyer destinées aux décideurs en vue de la mobilisation de ressources en faveur de l’éducation inclusive, selon Moussa Mbengue.

Les initiateurs de cette campagne comptent ‘’travailler avec les chefs religieux musulmans et chrétiens, qui vont partager des messages de sensibilisation lors de leurs prêches et sermons’’.

Le but visé est de ‘’lever tous les obstacles empêchant la fille handicapée d’aller à l’école’’, a précisé M. Mbengue.

Le ‘’manque de valorisation de l’enfant handicapé par ses parents, son manque d’estime de soi, la marginalisation, l’exclusion sociale, les préjugés, les stéréotypes, la méconnaissance et le manque de moyens’’ sont tous des obstacles, a-t-il signalé.

Moussa Mbengue a également évoqué la dimension économique de l’exploitation de ces enfants utilisés comme mendiants et sources de revenus par certaines familles. C’est la raison pour laquelle, selon lui, la campagne est destinée décideurs et aux parents d’élèves.

Le programme ‘’A Better World’’, d’une durée de quatre ans, va ‘’renforcer le système éducatif, avec des statistiques et des données fiables sur la scolarisation des enfants handicapées’’.

L’atelier de Thiès va permettre aux participants de contribuer à la promotion de l’éducation des enfants handicapés, les filles notamment, selon la direction de l’enseignement élémentaire.

ADL/ASG/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-CULTURE / Kaffrine : le roi du Ndoucoumane intronisé samedi

Kaffrine, 24 juin (APS) – L’actuel roi du Ndoucoumane, Talla Ndiémé Ndao, va ê…