Dakar, 14 août (APS) – La séparation, le 9 août dernier, de deux siamoises au service de chirurgie du centre hospitalier national  d’enfants Albert Royer a duré trois heures, a appris l’APS du chef dudit service, Professeur Gabriel Ngom selon qui la principale difficulté de l’opération était liée à la ‘’fusion entre les deux foies des bébés’’.

‘’ L’intervention a été réalisée le 9 août avec succès. Le temps anesthésique a duré plus de temps que l’intervention elle-même. L’anesthésie a duré 1h 30 minutes et l’intervention chirurgicale a pris 1h 20 minutes’’, a-t-il détaillé lors d’une rencontre avec la presse.

Il a indiqué que l’opération a été conduite avec beaucoup de délicatesse en raison de la difficulté que posait la fusion entre les deux foies. ‘’La difficulté, c’était la fusion entre les foies et nous devions aussi faire attention au cœur. Cette intervention a pris moins de temps que celles de 2018 et 2020’’, a-t-il expliqué.

Selon le chirurgien pédiatrique Dr Doudou Guèye, ‘’ les siamoises Adama et Awa Ndiaye ont été collées par le foie et le sternum. C’est une malformation rare, mais beaucoup d’analyses ont été faites avant l’intervention pour voir s’il y avait d’autres anomalies. Elles étaient unies par la partie inférieure’’.

Il a rappelé que le diagnostic ‘’a été fait à quatre mois de grossesse, au centre de santé de Keur Massar’’, dans la banlieue dakaroise. ‘’Depuis lors, il y a un suivi et elles sont nées par césarienne le 5 septembre 2022, à l’hôpital Dalal Jam de Guédiawaye’’.

 

Il assure que ‘’les jumelles se portent bien’’ et qu’’’elles s’alimentent depuis le lendemain de l’intervention’’. ‘’Les plaies sont propres, mais c’est un suivi à long à terme qui va être fait’’, a-t-il ajouté.

La directrice de l’hôpital d’enfants Albert Royer, Dr Issa Tall Diop, considère que ”cette intervention chirurgicale sur les bébés siamois est la preuve’’ que cette structure sanitaire déploie ‘’beaucoup d’efforts pour bien réaliser’’ sa mission de service public hospitalier. Elle le fait en dépit de ses moyens limité afin de ‘’mieux satisfaire qualitativement et quantitativement la forte demande de soins pédiatriques de notre pays”.

”Cette intervention est la deuxième réussie après après celle effectuée en 2020 et sera gravée pour toujours dans les annales de l’histoire médicale du Sénégal”, a lancé la directrice de l’hôpital d’enfants Albert Royer.

SKS/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-IRAN-INDUSTRIE / Seniran Auto obtient la licence pour fabriquer des taxis ”Samand”

Thiès, 14 juin (APS) – L’usine sénégalo-iranienne de montage de voitures Senir…