Ziguinchor, 23 mai (APS) – Le gouvernement du Sénégal compte repositionner le Sénégal sur le marché mondial de l’anacarde dans les années à venir, à la fois en tant que fournisseur de noix brutes et pourvoyeur de produits dérivés de l’anacarde, a déclaré, jeudi, à Ziguinchor (sud), le ministre de l’Industrie et du Commerce, Serigne Guèye Diop.

‘’À travers notre Projet pour un Sénégal souverain, juste et prospère, plus particulièrement dans le cadre du Plan d’accélération industrielle du Sénégal, nous comptons, dans les années à venir, repositionner le Sénégal sur le marché mondial de l’anacarde, non plus en tant que pourvoyeur de noix brutes seulement, mais de produits dérivés de l’anacarde aussi’’, a-t-il dit.

Le ministre de l’Industrie et du Commerce présidait une réunion consacrée à la campagne de commercialisation de l’anacarde, en présence du gouverneur de Ziguinchor, Mor Talla Tine.

Des acteurs de la filière anacarde et des autorités administratives ont pris part à la rencontre.

‘’Dans la perspective de renforcer davantage la valorisation industrielle de l’anacarde et ses produits dérivés, le ministère de l’Industrie et du Commerce entend, conformément au nouveau référentiel de développement économique et social du Sénégal, à savoir le Projet pour un Sénégal souverain, juste et prospère, promouvoir le développement du tissu industriel basé sur la transformation de ce que nous produisons et la promotion de champions industriels nationaux’’, a ajouté M. Diop.

‘’Ces perspectives énoncées devront être accompagnées, en vue de leur concrétisation, de nouvelles politiques d’accompagnement, d’encadrement et de régulation de la chaîne de valeur anacarde au Sénégal’’, a-t-il souligné.

Serigne Guèye Diop dit vouloir favoriser le retour des exportations d’anacarde par la voie maritime à partir du port de Ziguinchor, dès cette année.

‘’La mesure portant interdiction des exportations de cajou par voie terrestre a été levée exceptionnellement durant la campagne anacarde de 2022, à la suite d’un contexte difficile, qui a occasionné une indisponibilité des navires porte-conteneurs du COSAMA (le Consortium sénégalais d’activités maritimes), le principal armateur de la liaison maritime Ziguinchor-Dakar’’, a rappelé le ministre.

‘’Pour assister les exportateurs et leur faciliter le transport par voie maritime, un CRD (une réunion administrative régionale) consacré à la campagne anacarde 2024 s’est tenu dans les locaux de la gouvernance, le 7 mars 2024’’, a-t-il ajouté.

Lors de cette rencontre dirigée par le gouverneur de la région de Ziguinchor, plusieurs décisions avaient été prises.

L’octroi, par l’Agence nationale des affaires maritimes, de quatre autorisations permettant aux acteurs de ‘’disposer suffisamment de navires afin de résorber le gap de la capacité de chargement tant décrié par les exportateurs’’, en faisait partie, selon Serigne Guèye Diop.

Les exportateurs avaient également demandé l’opérationnalisation des services de l’administration des douanes, ainsi que du système informatique Gaïndé, afin de faciliter toutes les procédures de dédouanement et la ‘’mise à niveau du port’’ de Ziguinchor, afin d’assurer un bon déroulement de la campagne de commercialisation de l’anacarde pour 2024, à la suite de la réhabilitation de l’infrastructure portuaire.

MNF/BK/ESF 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SPORTS-REACTION / Championnats d’Afrique : Cheikh Tidiane Diouf fier de son premier sacre continental, au bout d’un parcours “très difficile”

Dakar, 24 juin (APS) – Le nouveau champion d’Afrique du 400 mètres, le Sénégalais Ch…