Sédhiou, 22 déc (APS) – Plus d’une vingtaine de cas de mariages d’enfants et une cinquantaine de grossesses précoces sont enregistrés en milieu scolaire cette année dans la région de Sédhiou, a appris l’APS, du coordonnateur régional de l’Action éducative en milieu ouvert (AEMO), Idrissa Sambou.

”Au niveau de l’AEMO, nous avons enregistré cette année plus d’une vingtaine de mariages d’enfants qu’on a traités au niveau du tribunal pour enfants. La majeure partie des cas sont concluants et les victimes sont placées dans une structure d’accueil basée à Ziguinchor”, a indiqué M. Sambou.

Concernant les grossesses précoces, a-t-il informé, “plus d’une cinquantaine de cas sont enregistrés entre janvier et décembre 2023 dans la région de Sédhiou”.

Il a fait remarquer que la plupart des cas de grossesse sont notés dans le département de Goudomp.

Le coordonnateur régional de l’Action éducative en milieu ouvert (AEMO) prenait part à un forum sur les grossesses précoces et les mariages d’enfants en milieu scolaire en présence du chef service départemental du développement communautaire, des membres d’associations de protection des droits des filles des régions de Kolda, Ziguinchor et Sédhiou.

Il a rappelé que la loi interdit aux parents de donner en mariage leurs enfants avant l’âge adulte, indiquant que la plupart des victimes des victimes sont âgées de treize ans.

M. Sambou a plaidé pour la construction d’un centre d’accueil multifonctionnel à Sédhiou pour une prise en charge holistique des victimes de violences basées sur le genre mais surtout des enfants victimes de grossesse ou de mariage précoces.

MS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RAILS-RELANCE / GTS offre cinq jours de gratuité entre Thiès et Diamniadio, à partir de mercredi (DG)

Thiès, 5 mars (APS) – Les Grands trains du Sénégal (GTS) vont offrir cinq jours de s…