Matam, 23 nov (APS) – Le Conseil municipal de Matam a plaidé, jeudi, pour un accompagnement des adolescentes dans le domaine de la santé de la reproduction, à travers des dons de médicaments et de serviettes hygiéniques.

”Nous avons constaté que les adolescentes ne sont pas prises en compte par les municipalités, surtout quand elles sont touchées par certaines maladies ou qu’elles sont en période de menstruation. Parfois, il y a des abandons scolaires à cause d’une absence de prise en charge sanitaire”, a dit le secrétaire municipal, Malick Bâ.

Il intervenait à l’occasion d’une rencontre entre le conseil municipal et des jeunes membres du Réseau des pairs éducateurs, une structure du projet Power to Youth, financé par Amreaf Health Africa.

C’est pour cette raison, selon M. Bâ, que les jeunes ont rencontré les conseillers municipaux en vue de les sensibiliser sur l’importance de la prise en charge sanitaire des jeunes filles.

Il a fait savoir que c’est une manière pour les jeunes de pousser le conseil municipal à prévoir dans son budget des montants pour résoudre cette question.

”A la prochaine réunion du conseil municipal, nous allons aborder cette question, en espérant que les conseillers fassent un plaidoyer pour que le maire puisse prendre en compte cette question”, a laissé entendre Malick Bâ.

AT/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE-GENRE / Vers la création d’un Conseil national des femmes 

Dakar, 2 mars (APS) – Le Premier ministre, Amadou Ba, a annoncé, vendredi, à Dakar, …