Saly, 12 mars (APS) – Le ministre de la Santé et de l’Action sociale Marie Khémesse Ngom, a procédé à l’inauguration du Centre international d’Ophtalmologie Swiss Visio Sénégal, mardi, à Saly (Mbour, ouest), a constaté l’APS.

Cet établissement “a pour principales missions de participer à l’amélioration de la santé des populations par la promotion de la santé oculaire et de contribuer à la réduction de la prévalence de la cécité, en proposant des soins oculaires complets”, a expliqué Marie Khémesse Ngom.

Construite sur une superficie de 3.000 m2, pour un coût global de 3,5 milliards de F CFA, cette infrastructure est dédiée à la santé visuelle de la population sénégalaise et, au-delà, de toute la sous-région.

Le Centre international d’Ophtalmologie Swiss Visio Sénégal “propose (des) services de prestations de soins oculaires de 4-ème niveau, avec des spécialités peu ou non réalisées au Sénégal”.

Il table sur des consultations au profit de près de 50.000 patients par an, des interventions de chirurgie oculaire pour près de 6.000 patients par an, lesquelles devront concerner le glaucome, la cataracte pédiatrique, des greffes de cornée et de rétine.

Le traitement au laser pour les diabétiques et les glaucomateux, entre autres, figure aussi parmi les prestations offertes par la structure, a relevé la ministre de la Santé et de l’Action sociale.

Plusieurs autorités administratives et politiques ont pris part à la cérémonie.

“La cécité et les déficiences visuelles sont responsables, au niveau mondial, d’un handicap visuel chez plus de 253 millions de personnes, dont la moitié présente des vices de réfraction non corrigés (myopie, hypermétropie ou astigmatisme)”, a rappelé Marie Khémesse Ngom, citant “les dernières estimations” de l’Organisation mondiale de la santé MS.

Selon la ministre, “les pays en développement concentrent près de 90 % des aveugles recensés à travers le monde”.

“Le taux de cécité des régions à revenu faible ou intermédiaire est huit fois supérieur à celui des pays riches”, a-t-elle ajouté.

Selon Souleymane Ndiaye, le directeur général de la SAPCO, la société d’aménagement et de promotion des zones touristiques du Sénégal, ce centre va permettre au Sénégal “de renforcer à la fois l’offre de soins oculaires, de traiter les pathologies les plus complexes de l’œil et de booster le tourisme médical”.

“A travers la réception de ce centre ophtalmologique, la SAPCO-Sénégal ambitionne de faire de la station balnéaire de Saly un hub sanitaire où le tourisme médical demeure une réalité”, a-t-il ajouté.

DOB/ADI/BK/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE-GENRE / Ziguinchor : un projet de renforcement du leadership féminin lancé à Nyassia

Nyassia, 19 avr (APS) – L’adjoint au sous-préfet de l’arrondissement de …