Saint-Louis, 21 mai (APS) – Samba Ndiaye, chef de la délégation régionale de Kaolack de la Société sénégalaise du droit d’auteur et des droits voisins (SODAV), a invité dimanche les artistes à s’inscrire auprès de cette institution en vue de tirer entièrement profit de leurs œuvres.

”A chaque fois que j’effectue un déplacement dans les régions, j’invite les artistes à s’inscrire à la SODAV, car avant de pouvoir bénéficier de quoi que ce soit, vous devez vous inscrire au niveau de la SODAV pour avoir accès à la base de données internationale”, a-t-il dit à l’APS.

Il a accordé cet entretien à l’APS en marge d’un panel sur la gestion collective des arts visuels, organisé à l’occasion des itinéraires artistiques de Saint-Louis.

Samba Ndiaye, qui dirige le comité arts visuels à la SODAV, explique que l’enregistrement auprès de cette structure est un ‘’passage obligé’’ pour tour créateur voulant jouir de ses droits.

”Sur n’importe quel lieu de la planète, si vos droits sont perçus, ils seront reversés à la SODAV, pour que vous puissiez en bénéficier. Mais si on utilise vos œuvres ailleurs et qu’on n’arrive pas à vous rattacher à une société de gestion collective, cela pose toujours problème”, a-t-il indiqué.

Dans un pareil cas de figure, ”les gens ont tendance à garder l’argent pendant une période et dire que l’auteur est inconnu, prendre l’argent et l’utiliser à autre fin et vous le perdez”, a-t-il expliqué.

AMD/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-ALLEMAGNE-COMMERCE / Médina Baye : un objectif de 2000 cantines visé par un programme de modernisation des sites de commerce

Kaolack, 3 mars (APS) – Un programme de modernisation des sites de commerce de Médina Baye…