Saint-Louis, 22 mai (APS) – Un atelier dont le but est d’aider les acteurs économiques à mieux exploiter les opportunités commerciales s’est ouvert mercredi, à Saint-Louis, à l’initiative du Centre africain pour le commerce, l’intégration et le développement (Enda CACID).

Cet atelier, destiné aux organisations de la société civile, porte sur les techniques de plaidoyer relatives aux accords de commerce et d’investissement.

La tenue de cet atelier à Saint-Louis “n’est pas fortuite pour nous, parce que Saint-Louis constitue un axe frontalier avec un autre pays qui est la Mauritanie”, a expliqué le directeur exécutif intérimaire d’Enda CACID, Souleymane Barro.

“Notre présence ici à Saint-Louis, c’est de voir avec les acteurs, que ça soit les acteurs de l’écosystème commerce, les acteurs du secteur de la pêche, mais également du secteur de l’artisanat, les différentes expériences qu’Enda CACID a eues à développer par le passé”, a-t-il indiqué.

S’entretenant avec des journalistes, en marge de l’ouverture officielle de cet atelier de deux jours, M. Barro a notamment souligné la nécessité d’outiller les femmes transformatrices pour qu’elles puissent conquérir le marché régional.

“Il faut également outiller ces femmes pour leur permettre de pouvoir prendre ces commandes en termes de formalisation, mais également de professionnalisation, ce qui leur permettra de pouvoir conquérir le marché régional”, a-t-il dit.

Il considère que cette optique de professionnalisation est une donnée importante, au regard des dynamiques socioéconomiques et des opportunités qui se développent au niveau de cet axe frontalier.

Souleymane Barro a par ailleurs évoqué les perspectives de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), un autre instrument de politique commerciale présenté comme “un outil très puissant”, devant permet aux agents économiques de pouvoir conquérir le marché continental.

Le directeur du service régional du commerce de Saint-Louis, Ousmane Diallo, a magnifié, de son côté, la tenue de cet atelier qui, selon lui, vise principalement à accompagner les acteurs économiques dans l’exercice de leurs activités, mais aussi à les aider à mieux exploiter les opportunités commerciales.

La secrétaire générale de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Saint-Louis (CCIAS), Awa Guèye Diouck, le président de la Chambre de métiers de Saint-Louis, Abdoulaye Lèye, ont pris part à l’ouverture de cet atelier.

Étaient également présents, des femmes transformatrices, des acteurs de la société civile, ainsi que des organisations et structures d’encadrement.

Cet atelier est destiné à fournir aux organisations de la société civile, aux femmes et aux opérateurs, les outils et les techniques de plaidoyer en faveur des politiques et accords en matière de commerce et d’investissement, selon un document de présentation de ses termes de référence.

CGD/AMD/BK/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE-STUPEFIANTS / Kolda : 108 kg de cocaïne saisis par la douane de Kalifourou

Kolda, 15 juin (APS) – La brigade commerciale des douanes de Kalifourou (sud) a sais…