Saint-Louis, 23 nov (APS) – Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA), en partenariat avec la Convention des jeunes reporters du Sénégal (CJRS), a organisé, jeudi, une journée d’information et de sensibilisation à l’endroit des professionnels des médias de la région de Saint-Louis (nord), en perspectives de l’élection présidentielle du 25 février prochain, a constaté l’APS.

‘’Pour une couverture médiatique normale et responsable du processus de l’élection présidentielle de 2024’’ est le thème général de cet atelier.

‘´L’élection présidentielle du 25 février 2024 constitue un grand moment de démocratie. L’organe de régulation est chargé de veiller surtout à une couverture médiatique responsable’’, a rappelé le président du CNRA, Babacar Diagne, insistant sur le ‘’rôle unique’’ des médias de par leur ‘’capacité d’influence’’.

Il estime qu’‘’une information biaisée ou partisane peut affecter l’ensemble du processus électoral’’.

‘’Cette démarche entre dans le cadre de la pédagogie de régulation. En période électorale, tous les médias sont dans le champ de compétence du CNRA’ˋ, a-t-il notamment rappelé, plaidant pour une relation apaisée entre les acteurs de la presse et les forces de défense et de sécurité.

Le président de la Convention des jeunes reporters du Sénégal, Migui Marame Ndiaye, estime que les entreprises de presse doivent mettre leurs reporters dans de bonnes conditions de travail, surtout en période électorale.

‘’La période électorale est à la fois délicate et risquée pour notre travail. C’est pourquoi les entreprises de presse doivent prendre toutes les dispositions pour mettre leurs reporters dans les conditions optimales afin de mener à bien leur mission’’, a-t-il plaidé.

Il a remercié le CNRA qui a mis à la disposition de la Convention des jeunes reporters du Sénégal 1 000 gilets pour la couverture de la présidentielle de février prochain.

Le directeur de cabinet du président du CNRA, Matar Sall, a introduit un thème portant sur ‘’les dispositions relatives à la couverture médiatique de l’élection présidentielle du 25 février 2024’’.

Le journaliste-formateur Ibrahima Bakhoum, quant à lui, a fait une communication sur ‘’les pratiques conformes aux règles d’éthique et de déontologie dans les médias’’.

CGD/AMD/ASG/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-CULTURE-NECROLOGIE / Décès de El Hadji Alé Niang, la “voix” de Bambey

Bambey, 27 fév (APS) – Le président des communicateurs traditionnels de Bambey (cent…