Saint-Louis, 11 sept (APS) – Des capitaines de pirogues de Saint-Louis prennent part depuis ce lundi à un atelier de formation de cinq jours, organisé par l’Agence nationale des affaires maritimes (ANAM), a constaté l’APS.

Cette rencontre “est une occasion pour les gens de mer de mieux connaître et échanger sur leurs pratiques”, a expliqué le capitaine de frégate Bamba Gueye, commandant de la base navale Nord de la Marine nationale.

“Ils doivent aussi mieux maîtriser les autres formes de pêche et s’entourer de maximum de sécurité”, a dit le capitaine Gueye, soucieux “de relever les défis sécuritaires, de développement et de paix”.

Selon lui, “les capitaines doivent maîtriser les conventions dont leur pays est signataire ainsi que les limites de l’espace maritime du Sénégal et savoir où est-ce qu’ils sont autorisés à aller dans les pays limitrophes”.

La base navale Nord couvre la zone du Sénégal s’étendant de Kayar à la frontière mauritanienne mais aussi le volet fluvial de l’embouchure du fleuve Sénégal entre Saint-Louis et Bakel, a-t-il signalé.

Il a promis de mettre à profit cet atelier pour parler “du fléau de l’émigration clandestine et des conditions d’amélioration de la sécurité au niveau de la brèche [de Saint-Louis] où beaucoup d’accidents surviennent”. Il estime qu’il “faudra œuvrer à raccourcir les délais d’intervention pour minimiser les pertes en vies humaines”.

El Hadj Aboubacar Faye, le directeur des gens de mer, du travail maritime et de la formation à l’ANAM, précise que “cette formation a ciblé des capitaines opérationnels sur le terrain et qui ont acquis une certaine expérience”.

Ils seront ainsi sensibilisés sur les phénomènes d’émigration et le développement des activités offshore avec en perspective l’exploitation du gaz et du pétrole, au large de Saint-Louis.

Pour sa part Babacar Faye de la direction de l’Ecole nationale de formation maritime, a insisté sur les modules qui seront abordés durant cette session, citant la navigation, la météo, la mécanique préventive, le secourisme, etc.

Pour les besoins de la tenue de cette formation, dit-il, cette école s’est délocalisée à Saint-Louis qui abrite pour la cinquième fois ce type de formation sur les douze ateliers déjà organisés à travers le pays.

AMD/ASG/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-TRANSPORT / El Hadji Malick Ndiaye remet les clefs de 500 taxis à gaz à 20 GIE

Thiès, 13 juin (APS) – Le ministre des Infrastructures et des Transports terrestres …