Dakar, 5 juin (APS) – Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé la suspension de ses activités de distribution de vivres aux populations déplacées de Kanyabayonga en raison de l’intensification des affrontements armés dans cette localité de l’Est de la République démocratique du Congo.

‘’Le rapprochement des affrontements armés entre les forces gouvernementales de la RDC et groupe armé M23 (Mouvement du 23 mars) autour de Kanyabayonga a entraîné le déplacement de nombreux civils’’, indique le CICR dans un communiqué.

Ces opérations d’aide alimentaire suspendues le 30 mai devaient durer dix jours sur l’axe Kanyabayonga – Burangiza et Bulindi dans la chefferie Bwito-Rutshuru (territoire de Lubero), au nord de la province du Nord-Kivu où des personnes déplacées sont installées.

Le Comité international de la Croix-Rouge a ainsi déclaré n’avoir pu servir de 29046 personnes sur une cible initiale de 58 000 personnes.

‘’En collaboration avec les volontaires de la Croix- Rouge de la RDC, nous avons pu donner des rations composées de farine de maïs, de haricots, de l’huile raffinée et du sel iodé. Le but était de les aider à répondre à leurs besoins urgents en termes de nourriture’’, a expliqué, Myriam Favier, la cheffe de la sous-délégation du CICR à Goma, au Nord-Kivu.

Dans des propos rapportés par le communiqué la responsable du CICR appelle les parties au conflit à prendre les dispositions nécessaires pour amoindrir les conséquences des affrontements sur l’action humanitaire dans la zone.

FD/AKS

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE-ENFANCE / Appel à une ”mobilisation accrue” pour l’élimination du travail des enfants d’ici 2025

Louga, 12 juin (APS) – L’élimination du travail des enfants sous toutes ses fo…