Dakar, 26 avr (APS) – La ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Aïssata Tall Sall, a souligné, mardi, la nécessité de rendre ‘’plus inclusive’’ la croissance induite par les réalisations des projets et programmes de l’Union européenne (UE) au Sénégal.

‘’L’enjeu, c’est désormais de maintenir cette tendance sur le long terme, en œuvrant à ce que cette croissance soit plus inclusive, distributive et plus créatrice d’emploi, principalement pour les jeunes’’, a-t-elle déclaré, lors d’une conférence de presse de Jean-Marc Pisani, ambassadeur de l’UE au Sénégal et des ambassadeurs des Etats membres de l’UE au Sénégal.

La ministre des Affaires étrangères a relevé que la parfaite convergence de vues entre le Sénégal et l’UE ‘’n’est plus à démontrer, ni à préciser, car les deux parties partagent l’ambition d’un monde plus juste, plus équitable et sans discrimination’’. Dans la droite ligne de cette vision partagée, ‘’il est nécessaire d’avoir les mêmes priorités, une fois que nous avons partagé les mêmes valeurs’’, a-t-elle estimé.

‘’Qu’il me soit permis à ce propos, de mettre en relief l’importance de nos discussions et débats priorisés qui ont porté notre partenariat à un niveau élevé, aussi bien dans sa substance que dans ces orientations stratégiques ainsi que dans leur finalité’’, a-t-elle souligné.

Ella a rappelé que la stratégie de l’UE 2018-2023 la place parmi les premiers partenaires au développement du Sénégal.

Selon elle, cette stratégie a également permis d’améliorer la complémentarité des interventions, mais aussi, et surtout, de promouvoir la cohérence des engagements de l’UE avec le Sénégal, sur un ensemble de priorités partagées.

AMN/ASG/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans International

Voir aussi...

SENEGAL-IRAN-DRAME / Rappel à Dieu du président Raissi : ouverture annoncée d’un registre de condoléances à Dakar

Dakar, 20 mai (APS) – L’ambassade de la République islamique d’Iran au Sénégal…