Ziguinchor, 23 mai (APS) – Le calme règne à Ziguinchor (sud) ce mardi, jour de la première audience du procès pour viol de son maire, l’opposant Ousmane Sonko, a constaté l’APS.

Des heurts entre jeunes et forces de l’ordre ont éclaté dans cette ville, le 16 mai, jour de l’ouverture du procès.

Ils ont fait deux morts, plusieurs blessés et des dégâts matériels.

Malgré le calme qui prévaut, des partisans du maire de Ziguinchor maintiennent des barricades sur les rues situées près de son domicile pour, disent-ils, en assurer la garde.

A Néma Kadior, des habitants ont du mal à circuler sans entrave, les voies d’accès et de sortie de ce quartier étant assiégées par des jeunes qui disent veiller à la sécurité du leader de Pastef-Les patriotes (opposition).

Ousmane Sonko séjourne dans la ville depuis plusieurs jours, après qu’il a pris la décision de ne plus coopérer avec la justice.

Son procès contre Adji Sarr a démarré ce mardi 23 mai devant la chambre criminelle de Dakar.

Adji Sarr, une employée de Ndèye Khady Ndiaye, accuse l’opposant et maire de Ziguinchor de l’avoir violée plusieurs fois et de l’avoir menacée de mort.

Ousmane Sonko est inculpé de viol et placé sous contrôle judiciaire depuis début 2021.

MNF/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-TRAFICS-LUTTE / De la drogue et des faux médicaments d’une valeur de plus d’un milliard FCFA incinérés à Mbour 

Mbour, 29 fév (APS) – Les brigades maritimes de la subdivision des Douanes du littor…