Dakar, 19 dec (APS) – Plus de 1 200 journalistes ont déjà bénéficié “de façon directe ou indirecte’’ d’une formation sur la couverture médiatique en période électorale en perspective de l’élection présidentielle du 25 février prochain, a révélé lundi à Dakar Migui Marame Ndiaye, président de la Convention des jeunes reporters du Sénégal (CJRS).

‘’La CJRS a effectué une tournée dans les 14 régions du Sénégal à l’initiative du CNRA (Conseil national de régulation de l’audiovisuel). Cette tournée a permis de façon directe de former 260 reporters et 1 000 autres reporters de manière indirecte. Il s’agit d’une formation de qualité sur la couverture médiatique de l’élection présidentielle’’, a expliqué M. Ndiaye.

Le président de la Convention des jeunes reporters du Sénégal   intervenait lors de la cérémonie de clôture des ateliers de partage d’information organisés dans les 14 régions du Sénégal par le Conseil national de régulation de l’audiovisuel avec lequel son organisation est en collaboration.

L’objectif de ces ateliers étaient d’outiller les acteurs des médias pour une couverture médiatique “responsable et équitable’’ des activités des différents candidats lors de l’élection présidentielle du 25 février dont la CNRA aura la charge de superviser.

Ces cadres visaient surtout à rappeler aux journalistes l’importance du respect des principes d’équité, d’équilibre et d’égalités entre les candidats, a poursuivi Migui Marame Ndiaye.

‘’Grâce à notre partenaire le CNRA, la convention des jeunes reporters du Sénégal a distribué 1 000 gilets de plus pour la protection des journalistes durant la campagne électorale’’ a-t-il fait savoir.

Le président de la CJRS a invité les acteurs des médias ”à plus de responsabilité dans le traitement de l’information en perspective de l’élection présidentielle en évitant de diffuser des messages haineux dans l’espace public’’.

Migui Marame Ndiaye a insisté sur les fondamentaux du journalisme notamment sur la vérification des faits.

‘’En voulant être le premier à diffuser l’information, certains médias ne prennent même pas le temps de vérifier l’exactitude des faits. Une faute qui est impardonnable. Nous devons corriger ensemble, autant de maux parmi tant d’autres avant la présidentielle de février 2024’’ a-t-il rappelé.

M. Ndiaye a aussi invité les entreprises de presse notamment les patrons de presse ”à prendre toutes les dispositions pour mettre leurs reporters dans les conditions optimales afin qu’ils mènent à bien leur mission lors de la campagne présidentielle’’.

En présidant cette cérémonie de clôture, le président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel Babacar Diagne, a rappelé que “tous les médias sont dans le champ de compétence du CNRA en période électorale’’.

‘’En période électorale tous les médias sont dans le champ de compétences du CNRA. Donc les journaux pour la presse écrite et la presse en ligne sont dans notre champ de compétence à l’image des télévisions et des radios’’, a souligné Babacar Diagne.

ABD/MTN

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

AFRIQUE-JUSTICE / Burkina Faso : une enquête ouverte après le massacre de 170 villageois

Dakar, 4 mars (APS) – Une enquête a été officiellement ouverte au Burkina Faso après le ma…