Dakar, 23 déc (APS) – Le député Lamine Thiam, mandataire du candidat Karim Wade, a confirmé à l’APS avoir déposé au Conseil constitutionnel le dossier de candidature à l’élection présidentielle de l’ancien ministre vivant en exil au Qatar depuis sept ans.

‘’Nous avons effectivement déposé notre dossier de candidature à minuit. Notre dossier était le dernier de la liste du jour. Et nous l’avons déposé’’, a dit M. Thiam.

‘’Nous sommes en règle avec la loi, aussi bien avec les parrainages qu’avec les autres aspects’’, a-t-il assuré.

Karim Wade a utilisé le réseau social X (ex-Twitter) pour annoncer le dépôt de sa candidature.

‘’Je suis heureux de vous annoncer que mon dossier de candidature à l’élection présidentielle du 25 février prochain a été déposé aujourd’hui au Conseil constitutionnel. Un pas de plus vers un avenir meilleur pour le Sénégal’’, a écrit M. Wade.

‘’C’est imminent. Les choses vont bientôt s’accélérer’’, a répondu Lamine Thiam à la question de savoir quand le candidat du PDS va revenir au Sénégal.

Le 6 août dernier, l’Assemblée nationale a adopté un projet de loi modifiant le code électoral et permettant de ‘’réhabiliter’’ des leaders politiques condamnés à des peines de prison déjà purgées, dont les opposants Khalifa Sall et Karim Wade.

Cette loi ‘’permet […] au condamné ayant purgé sa peine de recouvrer ses droits, avec sa réintégration dans le fichier électoral’’, avait précisé le ministre de l’Intérieur.

Le projet de loi provenait d’une proposition faite lors du dialogue national lancé le 31 mai dernier par le président de la République, Macky Sall.

Son adoption a permis à Khalifa Sall et à Karim Wade, condamnés à des peines de prison pour la manière dont ils ont géré des fonds publics, de pouvoir briguer légalement des mandats électifs.

ESF/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-PRESSE-REVUE / A la Une, le dialogue national et les premières annonces du chef de l’Etat

Dakar, 27 fev (APS) – L’ouverture du dialogue national censé sortir le Sénégal de l’impass…