Dakar, 26 août (APS) – La présidente du mouvement Alternative pour la relève citoyenne (ARC), Anta Babacar Ngom Diack, candidate à la présidentielle de février 2024, a décliné samedi soir les axes de son programme, s’engageant à ”faire renaître l’espoir” chez les jeunes et les populations sénégalaises en général.

“Sénégalaises et Sénégalais, c’est parce que je veux faire renaître l’espoir que je me présente à l’élection présidentielle du Sénégal. Je suis candidate à l’élection présidentielle”, a-t-elle dit lors du lancement officiel de son mouvement, sur l’esplanade du Grand Théâtre Doudou-Ndiaye-Coumba-Rose.

Aujourd’hui, c’est avec humilité que je me présente devant vous pour vous parler d’espoir, vous parler de changement et vous parler de l’avenir radieux pour notre cher pays”, a-t-elle ajouté soulignant être ”la candidate de la diversité, de la force et de la richesse de la nation”.

Elle a assuré de son engagement d’investir dans les ressources ‘”les plus précieuses” dont ”la jeunesse qui se tourne vers l’émigration clandestine parce que abandonnée”. “Mon engagement portera sur l’éducation et la formation professionnelle pour relever une nouvelle génération de leaders qui sera apte à relever les défis futurs”, a-t-elle dit, proposant de rendre l’école obligatoire dès l’âge de 6 ans avec l’enseignement de l’anglais pour tous.

Anta Babacar Ngom Diack a également évoqué, dans ses priorités, la mise en place d’un Service Civique de 24 mois pour 300.000 milles jeunes (femmes et hommes) confiés à l’Armée nationale. “Il leur faudra une formation professionnelle de 12 mois pour aider nos jeunes à l’insertion”, a précisé la candidate de ARC, soutenant qu’elle créera un ministère chargé des Affaires religieuses qui aura pour rôle de travailler sur l’encadrement de l’enseignement religieux et de l’éradication totale de la mendicité dans les rues.

Elle dit être favorable pour un système de santé plus juste dans le but d’accompagner les personnes qui n’ont pas les moyens de se faire soigner, assurant en outre qu’elle se battra pour l’autosuffisance alimentaire et le renforcement du patriotisme économique avec la création de plusieurs centaines de champions nationaux dans tous les domaines d’activités.

“Le renforcement de notre souveraineté dans nos matières premières et nos hydrocarbures est une priorité pour notre avenir”, a-t-elle relevé, soutenant que le temps de la relève et de la citoyenneté est arrivé. ”Nous sommes nombreux à relever la tête pour dire qu’il est temps de tourner la page”, a-t-elle lancé.

La candidate Anta Babacar Ngom est titulaire d’un master 1 en économie de l’université York de Toronto, d’un Master 2 en ménagement international de Projets et NTIC de l’université Paris Dauphine. Elle est également titulaire d’un Exécutive MBA en communication de Science Po Paris. Elle est la directrice générale depuis 2015  de la SEDIMA (Sénégalaise de distribution de matériel avicole), l’entreprise fondée par son père en 1976.

AN/ADC

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MINES-ENVIRONNEMENT / Kédougou : Birame soulèye Diop invite Sored mine à respecter le contenu local et l’environnement

Kédougou, 28 mai (APS) – Le ministre de l’Energie, du Pétrole et des Mines, Birame S…