Podor, 15 mai (APS) – Les services déconcentrés, les élus territoriaux et les autorités religieuses et coutumières sont à pied d’œuvre pour la réussite du cinquième recensement de la population et de l’habitat (RGPH 5) dans le département de Podor (nord), a appris l’APS de responsables de ces opérations.

Dans un entretien avec l’APS, les autorités départementales ont largement partagé les objectifs et enjeux du RGPH 5, dimanche, dans l’objectif d’assurer “le succès attendu”, indiquent Yoro Diaw et Cheikh Fall, respectivement coordonnateur administratif et coordonnateur technique de ce recensement.

L’objectif de ce cinquième recensement général de la population et de l’habitat est de “recueillir, évaluer, analyser et produire des statistiques démographiques et social”, a expliqué d’emblée Cheikh Fall, ingénieur statisticien-économique à l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).

Il s’agit aussi de connaître le nombre de ménages de manière à avoir “des idées claires dans la planification en éducation (nombre d’enfants à scolariser d’ici à cinq ans), santé, emploi, entre autres”, a précisé M. Fall.

Ce recensement devrait aussi permettre de disposer “d’autres informations très utiles sur le cheptel” dans un département comme Podor où “l’élevage est une des premières richesses”, a renchéri Yoro Diaw, par ailleurs chef du service départemental de l’élevage de Podor.

”A l’issue des opérations, notre pays de manière générale, et Podor en particulier, pourra avoir des statistiques fiables en élevage”, à l’instar du secteur de l’agriculture, a-t-il indiqué.

Au total, 658 agents recenseurs, dont 497 “agents classiques”, 161 “agents de ratissage” et 31 superviseurs vont sillonner les 22 districts de recensement correspondant au nombre des collectivités territoriales du département de Podor.

Le RGPH est prévu du 15 mai au 15 juin 2023 sur l’ensemble du territoire sénégalais. Cette phase, appelée “concrétisation ou correction des données”, intervient après celle de la “cartographie” réalisée par l’ANSD.

La particularité du RGPH 5 est qu'”aucun papier ne sera utilisé”, ont souligné les deux responsables.

Ils ont salué la forte implication du préfet du département, des chefs des services déconcentrés et de l’ensemble des maires et acteurs de développement du département.

Des sessions de formation, des rencontres de partage et de sensibilisation ont été déroulées avant le lancement des opérations.

AHD/ASG/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Uncategorized

Voir aussi...

SENEGAL-CULTURE / Saint-Louis : la directrice du CRDS souligne l’importance de valoriser le patrimoine de la ville

Saint-Louis, 15 mai (APS) – La directrice du Centre de recherche et de documentation…