Tambacounda, 14 mai (APS) – Le service régional de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) de Tambacounda a réuni dimanche les chefs de village de la région orientale, en vue de les imprégner des enjeux du 5e recensement général de la population et de l’habitat.

‘’Nous savons que les chefs de village vont jouer un grand rôle dans le dispositif du recensement notamment la sensibilisation’’, a expliqué son chef, Khadim Sané.

L’objectif, a-t-il précisé, vise à baliser le terrain et faciliter le travail des enquêteurs dans les différents districts de recensement. ‘’Au sortir de la rencontre, les chefs de village vont jouer le rôle de relais une fois dans leurs villages’’, a-t-il souligné.

Selon lui, ‘’ils vont porter le message à leurs populations’’ en annonçant que du 15 mai au 14 juin, ‘’il y aura des agents qui vont descendre au niveau des villages pour enquêter’’.

‘’Ce message, ils vont le partager auprès des badiénou gokh [marraines de quartier], des imams, et des autorités coutumières, pour diffuser l’information’’, a poursuivi Khadim Sané.

Selon lui, ‘’ si l’information ne passe pas, il serait difficile de faire confiance à ces jeunes qui vont descendre sur le terrain’’.

Il a signalé la ‘’grande avancée sur le plan technologique’’ qui va marquer ce recensement, avec ‘’un dispositif très robuste qui nous permettra de résoudre les problèmes en temps réel’’. ‘’Le Sénégal a toujours réussi ses campagnes de recensement’’, a-t-il rassuré.

Pour la région de Tambacounda, il est prévu 1473  agents recenseurs, 102 contrôleurs et 51 superviseurs a-t-il précisé.

Le président de l’Association des chefs de village de Tambacounda, Amadou Tidiane Diallo, affirme que ses collègues ‘’connaissent’’ mieux que quiconque les localités qu’ils dirigent et leurs populations. ‘’S’ils sont impliqués, le recensement réussira’’, assure-t-il, se félicitant de ce qu’il en sera ainsi pour ‘’la présente édition’’ du recensement général de la population et de l’habitat.

‘’Si les agents recenseurs arrivent dans les villages, ce sont les chefs de village qui les accompagneront dans les maisons afin de leur faciliter le travail’’, a-t-il informé.

A l’issue du recensement, dit-il, ‘’l’Etat sera en mesure de savoir où construire un poste, une salle de classe ou un forage’’.

‘’Tous les chefs de village du Sénégal sont engagés à accompagner ce recensement, à travers le président de l’Association nationale des  chefs de village, major Mamadou Faye, qui nous a appelé à collaborer avec l’ANSD’’, a-t-il conclu.

BT/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans REGIONS

Voir aussi...

SENEGAL-JAPON-ARMEES / Deux navires de la Force maritime d’autodéfense Japonaise en escale à Dakar

Dakar, 21 juil (APS) – Un escadron d’entrainement de la Force maritime d’autod…