Walaldé (Podor), 18 déc (APS) – Le nouveau chef coutumier du village de Walaldé, situé dans l’Ile à Morphil (Podor), ”Farba” Mamadou Amadou Guéladio Dieng a été intronisé au cours du weekend, succédant ainsi à feu ”Farba” Bocar Demba Korka Dieng, rappelé à Dieu il y a six mois, après 35 ans passés à la chefferie.

Plusieurs invités dont les ”Farba” de Wothi (Mauritanie), Ibrahima Dieng, et de Diowol (Mauritanie), Amadou Rella Diack, le ”Farmbal” de Kaédi (Mauritanie), Daouda Diop, ”Farba” de Ndioum (Podor), Abdoul Aziz Sy, et ”Boumouy” d’Oréfondé (Matam), Demba Lawa Ndiaye, étaient présents, samedi, à la cérémonie.

Agé de 84 ans, ”Farba” Mamadou Amadou Guéladio Dieng est un enseignant à la retraite. Il succède à feu ”Farba” Bocar Demba Korka Dieng, rappelé à Dieu il y a six mois, après 35 ans passés à la chefferie du village, selon le maitre de cérémonie.

”Le nouveau chef coutumier est issu de la famille Dieng, de la lignée de Weyndé Dieng, qui est lui-même descendant du premier Farba, Mbagnou Sargane, en 1300 après J.C”, a indiqué son frère Ardo Amadou Guéladio Dieng, adjoint au maire de Walaldé.

La partie traditionnelle de l’intronisation a eu lieu chez ”Diano” Abdoulaye Diop entouré des ses frères ”Diano” Moussa Hamady Diop, ”Diano” Mody Diop.

Après les prières de Thierno Amadou Tidiane Aw, imam ratib, ”Diano” Mody a posé le turban blanc, symbole de l’intronisation de ”Farba” Mamadou Amadou Guéladio Dieng.

Accompagné des autres dignitaires et de son griot, il regagne son domicile où l’attendaient ses invités dont les représentants de l’administration territoriale pour son installation officielle, comme chef du village.

”A Walaldé le pouvoir traditionnel reste une réalité”,  a dit le maire de la commune Moussa Sow, soulignant que ”ses prérogatives sont restées intactes, ce qui fait que sa contribution dans la gestion de la cohésion sociale est très importante”.

“D’ailleurs dès ma prise de fonction à la mairie en 2009, le premier arrêté que j’ai signé est celui de reconnaissance de la chefferie traditionnelle de Farba, en magnifiant son rôle et son importance dans la cohésion de notre communauté”, a rappelé M. Sow.

”La chefferie traditionnelle est un auxiliaire de grande qualité pour l’Etat. Nos chefs coutumiers sont d’une grande probité morale et ont une grande expérience se fondant sur des valeurs sociales avérées qui forcent le respect”, a souligné l’adjoint au sous préfet de Cas-Cas, Xavier Tine.

Venu représenter le ministre de la Culture et du Patrimoine historique, le directeur du Patrimoine historique, Oumar Badiane, a note que ”le ministère pourrait s’inspirer de cette démarche pour réhabiliter la chefferie traditionnelle”. Il estime que ”son implication dans la gestion de la cité est importante à plus d’un titre”.

AHD/AMD/SKS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-SPORT-SOCIAL / Richard-Toll: d’anciens sportifs offrent des kits alimentaires à des familles démunies

Richard-Toll, 4 mars ( APS) – Une association d’anciens sportifs dénommée R…