Matam, 24 juin (APS) – Le président de la Maison des éleveurs de la région de Matam (nord), Abdoulaye Demba Diallo, a plaidé samedi pour une que l’aliment de bétail soit subventionné au moins une fois par an, “trois mois avant la Tabaski”, pour que les ménages pourraient s’offrir des moutons “à des prix abordables”.

La Tabaski ou Aïd-el-Adha, communément appelée la fête du mouton, est l’occasion pour les musulmans de commémorer chaque année le sacrifice de Abraham.

“Les éleveurs de la région ont des problèmes pour acheter de l’aliment de bétail, à cause de la cherté du prix. Nous invitons les autorités à le subventionner au moins une fois par an, trois mois avant la Tabaski, pour que les moutons soient vendus à des prix abordables”, a-t-il dit au cours d’un entretien avec l’APS.

Sans subvention, “on ne peut pas avoir des moutons à la portée de tout le monde”, a souligné le président de la Maison des éleveurs de Matam, d’autant que l’aliment de bétail est venu cher, au même titre que l’approvisionnement des éleveurs en eau.

“Pour le moment, plus de 1800 moutons ont quitté la région pour Dakar” et les besoins de la fête de Tabaski. “Beaucoup attendent les trois derniers jours pour quitter la zone”, a soutenu M. Diallo, avant d’inviter ses collègues à ne pas s’inquiéter outre mesure, relativement à la situation politico-sociale du pays, en allusion aux violences notées début juin, suite à la condamnation de l’opposant Ousmane Sonko à deux ans de prison pour “corruption de la jeunesse”.

“La paix est revenue”, assure à ce sujet le président de la Maison des éleveurs de Matam.

AT/BK

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-JUSTICE-ASSISES / Diamniadio : des juristes saluent la pertinence des Assises de la Justice

Diamniadio, 28 mai (APS) – Des experts en droit ont salué la pertinence de l’organisation …