Dakar, 24 nov (APS) – Les acteurs des collectivités territoriales doivent être sensibilisées à l’intégration de l’économie sociale et solidaire dans l’élaboration de leurs plans locaux de développement, a suggéré, vendredi, à Dakar, le secrétaire général du ministère de la Microfinance et de l’Économie sociale et solidaire, Gorgui Ndiaye.

Il a fait cette suggestion lors d’un atelier des acteurs des collectivités territoriales de la région de Dakar sur l’intégration de l’économie sociale et solidaire dans les politiques publiques locales.

En 2021, l’Assemblée nationale a adopté une loi relative à l’économie sociale et solidaire, a rappelé M. Ndiaye. Selon lui, cette loi prévoyait la prise en compte, dans les programmes de développement local, de l’économie sociale et solidaire.

Gorgui Ndiaye juge nécessaire de sensibiliser les acteurs des collectivités territoriales à l’importance de cette loi et de les aider techniquement à l’intégrer dans leurs projets et programmes.

‘’Les acteurs de l’économie sociale et solidaire sont pour la plupart dans l’informel’’

Après Ziguinchor (sud) et Dakar, des ateliers se tiendront dans les autres régions du pays, pour le même objectif, selon M. Ndiaye.

Il s’agira de sensibiliser les maires, les présidents de conseil départemental et les autres élus locaux à la nécessité d’intégrer l’économie sociale et solidaire dans leurs politiques.

L’application de la loi de 2021 doit être soutenue par les services de l’État et les collectivités territoriales, a rappelé le secrétaire général du ministère de la Microfinance et de l’Économie sociale et solidaire.

‘’L’économie sociale et solidaire a toujours été présente dans nos us et coutumes, il ne reste qu’à la formaliser par l’application de cette loi’’, a-t-il expliqué.

Les ateliers organisés par le ministère vont ‘’permettre à toutes les structures qui le souhaitent, dont les coopératives et les associations, d’avoir l’agrément économique social et solidaire’’, a dit Gorgui Ndiaye.

Le fait d’obtenir cet agrément leur permettra de bénéficier d’un encadrement technique et financier du ministère, selon lui.

Le département de la Microfinance et de l’Économie sociale et solidaire met en œuvre des programmes, dont le Programme de développement de la microfinance au Sénégal, et dispose d’un fonds destiné aux acteurs de l’économie sociale et solidaire.

‘’Les acteurs de l’économie sociale et solidaire sont pour la plupart dans l’informel. Il faudra penser à les intégrer aux systèmes’’ conventionnels, a suggéré Gorgui Ndiaye.

L’atelier organisé à Dakar, comme tous ceux qui se tiendront dans les autres régions, permettra de discuter de la loi d’orientation relative à l’économie sociale et solidaire, laquelle sera adaptée aux spécificités de chaque collectivité territoriale, selon M. Ndiaye.

Le président du conseil départemental de Keur Massar, Babacar Guèye, juge insuffisant le niveau d’information et de sensibilisation des collectivités territoriales sur la question.

L’atelier de ce vendredi est important parce qu’il facilite l’‘’appropriation de la loi par les élus’’ et les aide à ‘’mieux comprendre la dimension économie solidaire et sociale’’, selon M. Guèye.

Il espère que les collectivités territoriales arriveront à ‘’mieux l’intégrer dans [leurs] documents de planification’’.

NAN/ADL/ASG/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-POLITIQUE / Cabrousse pleure le décès de l’étudiant Prosper Clédor Senghor

Cabrousse, 21 fév (APS) – L’émotion et la tristesse se lisaient, mercredi, sur les visages…