Dakar, 1er déc (APS) – Le cinéaste sénégalais, Pape Bouname Lopy, estime avoir fait ‘’un film sincère, un film de combat’’, à travers son premier long métrage, ‘’Le mouton de Sada’’, à l’image de toute sa génération qui se bat pour réaliser des films malgré toutes les difficultés qui se dressent sur leur chemin.

‘’+Le mouton de Sada+ est un film sincère, c’est un film de combat, un combat de ma génération de cinéastes qui en fait un sacerdoce. On l’accompagne, il y va, on ne l’accompagne pas, c’est un combat’’, déclare le réalisateur, dont le film a été projeté à Canal Olympia Dakar.

Lopy est un pur produit de ciné-banlieue, un espace de formation aux métiers du cinéma, niché à l’unité 26 des Parcelles Assainies, initié et mis en place par le défunt réalisateur Abdel Aziz Boye.

Visiblement ému, il estime qu’il faut de la ‘’rigueur et de l’audace’’ lorsqu’on est dans le cinéma.

Il s’est réjoui jeudi de voir son film rencontrer ‘’son vrai public’’ au Canal Olympia de Dakar où il était projeté.

L’avant-première du long métrage fiction ‘’Le mouton de Sada’’ a été projeté, jeudi, dans une salle archicomble où certains spectateurs étaient même assis sur les marches des escaliers.

‘’Le film est destiné aux Sénégalais, il doit être vu là où il est tourné, à Dakar’’, a dit son réalisateur.

‘’Il faut qu’il soit vu au Sénégal. Parce que les films que nous faisons, on a toujours du mal à rencontrer le vrai public du film ,parce qu’il y a un problème de circulation de nos films, on va tout faire pour que ce film rencontre son vrai public’’, a-t-il promis.

Parlant de son équipe technique et des acteurs, il a souligné qu’ils l’ont accompagné dans cette aventure, non pas parce qu’il y a de l’argent, mais parce qu’‘’ils croient à ce film’’.

Il a rendu hommage à son mentor Abdel Aziz Boye.

Le film ‘’Le mouton de Sada’’ a été produit en 2023 par le groupe ‘’Lydel com’’de Tabara Wane Ly, avec une musique de Pape Oumar Ngom, artiste du groupe Super étoile de l’artiste-compositeur Youssou Ndour.

Pape Bouname Lopy a réalisé en 2011 le court métrage ‘’L’arme’’, sélectionné au Fespaco de la même année. En 2017, il a co-réalisé, avec Christophe Rollin, le moyen métrage ‘’Dem Dem’’ sur l’émigration, lauréat du Tanit d’argent aux Journées cinématographiques de Carthage, en Tunisie.

FKS/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-JUSTICE / L’amicale des greffiers exige la libération de Me Ngagne Demba Touré

Dakar, 23 fév (APS) – L’amicale des greffiers, par la voix de son président, a exigé, vend…