Oussouye, 27 jan (APS) – Le projet “Investir dans la santé de la mère, de l’enfant et de l’adolescent” (ISMEA) a permis à 992 adolescentes vulnérables du département d’Oussouye de bénéficier d’un accompagnement dans le domaine de l’éducation et de la réinsertion socioéconomique, a appris l’APS.

”Un paquet de services est mis à la disposition de 992 filles vulnérables du département d’Oussouye en plus d’une bourse trimestrielle de 50.000f pour chaque bénéficiaire. Le projet soutient et encadre ces jeunes filles de la tranche d’âge 10-17 ans”, a fait savoir le chef de division chargé de la couverture santé universelle et à la mutualisation sociale à la Direction médico-sociale, Fodé Laye Sané.

Il s’exprimait, vendredi, au terme d’une rencontre relative à la mission de suivi du processus d’extension de l’enrôlement des adolescentes bénéficiaires de la composante 2 en présence des acteurs territoriaux et des acteurs de la santé d’Oussouye .

Ces adolescentes seront accueillies dans des espaces sûrs où elle seront informées, encadrées et sensibilisées sur la santé de la reproduction et surtout sur l’utilité de se maintenir à l’école.

”Ces 992 filles du département d’Oussouye issues du registre national unique (RNU) ont été enrôlées par le projet Investir dans la santé de la mère, de l’enfant et des adolescents (ISMEA) pour faciliter leur réinsertion socioéconomique et leur maintien à l’école”, a expliqué le directeur régional de l’action sociale, Seydou Nourou Thiam.

D’une durée de cinq ans, le projet ”Investir dans la Santé de la mère, de l’enfant et de l’adolescent” (ISMEA) est financé par la Banque mondiale et mis en œuvre par le ministère de la Santé et de l’Action sociale. Il a été lancé en fin 2019.

MNF/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-PECHE / Cap-Skirring: trois morts et un disparu dans le chavirement d’une pirogue

Ziguinchor, 20 fév (APS) – Trois pêcheurs ont péri dans le chavirement d’une p…