Louga, 30 avr (APS) – Le gouverneur de la région de Louga, Ndèye Nguénar Mbodj, compte sur le respect des directives émises par les plus hautes autorités pour un bon déroulement des opérations d’achat et de vente de moutons pour la Tabaski.

Dans cette perspective, le gouverneur de Louga a invité, lundi, les acteurs concernés, autorités locales et organisations d’éleveurs, à faire le nécessaire pour respecter les directives des plus hautes autorités, afin de garantir le bon déroulement des opérations de la fête de la Tabaski 2024.

“Nous avons demandé aux uns et aux autres de faire le nécessaire pour respecter les directives des autorités supérieures, à travers la circulaire du Premier ministre et du ministre de l’Elevage, pour garantir une bonne organisation de la Tabaski avec tous les acteurs, notamment les organisations d’éleveurs, le chef de service régional de l’élevage et son équipe”, a-t-elle déclaré.

Ndèye Nguénar Mbodj s’entretenait avec des journalistes, à l’issue d’un comité régional de développement (CRD) spécial consacré aux préparatifs de la Tabaski.

Au cours de ce CRD, elle a passé en revue la circulaire du Premier ministre et du ministre de l’Élevage, “une batterie de mesures à suivre à la lettre pour garantir une bonne organisation de l’opération Tabaski 2024”.

Les principales mesures énoncées dans la circulaire et applicables du 19 avril au 02 août 2024 incluent l’assouplissement du contrôle des camions et véhicules transportant des moutons à destination du Sénégal, ainsi que l’exonération des droits et taxes sur les moutons de Tabaski.

Il y a aussi l’autorisation de la présence, à bord de chaque camion, de trois bergers chargés de la surveillance des animaux transportés.

“L’année dernière, tout s’est bien passé parce que nous n’avons pas eu de difficultés majeures par à rapport à l’organisation des différentes opérations liées à la Tabaski”, a déclaré Ndèye Nguénar Mbodj.

“Au niveau de la sécurité, il n’y a pas eu de difficultés majeures, de même que concernant “l’éclairage des sites de vente des moutons de Tabaski” et “la vente des moutons” proprement dite, a-t-elle dit.

Le Premier ministre, Ousmane Sonko, a récemment adressé une circulaire aux ministres et aux acteurs concernés par les opérations d’achat et de vente de moutons pour la Tabaski, dans le but d’assurer “une préparation adéquate” de cette fête.

Cette directive, basée sur les instructions du président de la République, “vise à garantir une organisation optimale de cet événement majeur, notamment en répondant à la forte demande en moutons sur le marché”.

“Pour atteindre cet objectif, le gouvernement a décidé de mettre en place des mesures spécifiques, allant de la mobilisation de l’offre nationale à l’importation en provenance des pays voisins tels que le Mali et la Mauritanie”, peut-on lire dans ce document.

“Ces mesures visent à créer un environnement favorable pour les opérateurs nationaux et étrangers, en assurant la sécurité aux frontières, le long des axes de transport, ainsi que dans les zones d’attente et les points de vente”, ajoute la même source.

DS/BK/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MINES / Contenu local : 40 femmes du Bosséa formées à la teinture et à la saponification

Thilogne, 17 mai (APS) – Le Forum civil a formé une quarantaine de femmes issues des…