Dakar, 13 avr (APS) – Le musicien japonais Okura Shonosuke, fils aîné du grand tambour ‘’Ötsuzumi’’ du théâtre Nô, a présenté, l’instrument de musique traditionnel japonais dans le cadre d’une soirée offerte à la résidence de l’ambassade du Japon.

Dans un spectacle en solo, le virtuose du tambour ötsuzumi qui séjourne au Sénégal pour la première fois a joué une pièce intitulée ‘’une offrande’’, le son du dragon qui monte vers le ciel.

‘’Ce morceau est une offrande ce qui concerne aussi la paix, l’amitié entre nos deux pays, le japon et le Sénégal’’, explique-t-il avant d’exécuter la pièce.

Le tambour ‘’ötsuzumi’’ qui se porte à la hanche contrairement au tambour ‘’Kotsuzumi’’ porté à l’épaule, assimilé au tama sénégalais par sa forme et joué à la main distille des rythmes aigus et forts en résonnance toujours avec la nature, le ciel, la terre, le sacré, selon le musicien japonais.

Il est confectionné avec deux peaux de cheval attachées à des liens par une structure en bois sous forme de sablier, un savoir faire traditionnel de plus de deux mille ans d’histoire, indique Okura Shonosuke lors d’un atelier ayant précédé cette soirée.

Ce tambour électrifiant et apaisant à la fois est souvent joué dans les temples, au théâtre nô, enregistré au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2008.

Il enchaîne un autre morceau sur ‘’l’abondance’’ en duo avec le percussionniste sénégalais Latyr Sy, né à Gorée, son ‘’petit frère’’ installé à Tokyo depuis 1995.

C’est d’ailleurs ce dernier qui a invité Okura Shonosuke au Sénégal par un hommage à sa défunte mère décédée un an auparavant sur l’île de Gorée.

Okura Shonosuke, certifié en tant que détenteur d’un bien culturel immatériel, dit avoir commencé à jouer le tambour ‘’Ötsuzumi’’ à l’âge de neuf ans après un apprentissage auprès de son père et de son grand-père.

Agé de 69 ans, il multiplie les collaborations dans le monde pour faire découvrir cet instrument traditionnel qu’il a commencé à transmettre aux générations actuelles, selon lui.

L’ambassadeur du Japon au Sénégal a décerné une ‘’mention particulière’’ au deux artistes.

‘’Grâce à votre amitié né pour les percussions qui s’est approfondi au fil des trente années de complicité. Ils ont organisé leur voyage au Sénégal pour faire découvrir aux sénégalais les similitudes et les affinités de nos deux cultures à travers leurs instruments traditionnels respectifs du Sénégal et du Japon’’, a dit l’ambassadeur saluant ‘’une belle démonstration d’action culturelle entre les deux pays’’.

Le musicien japonais Okura Shonosuke va prester en duo avec le joueur de djimbé Latyr Sy, dimanche, sur l’île de Gorée à la mémoire des disparus.

FKS/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-MINES / Contenu local : 40 femmes du Bosséa formées à la teinture et à la saponification

Thilogne, 17 mai (APS) – Le Forum civil a formé une quarantaine de femmes issues des…