Dakar, 20 déc (APS) – Le ministre des Collectivités territoriales, de l’Aménagement et du Développement des territoires, Modou Diagne Fada s’est félicité des résultats à mi-parcours des activités du projet de désenclavement des zones de production en appui au programme national de développement local (PNDL).

Ce projet apparaît comme ”un moyen pertinent de réalisation d’un paquet d’infrastructures et de services de soutien à l’économie locale autour de la piste rurale et d’une promotion d’une approche synergique des outils et instruments de travail au sein des collectivités territoriales”, a souligné le ministre.

Il présidait, mardi à Dakar, une réunion de présentation de la revue à mi-parcours du dit projet. Parmi les acquis, il a cité 412 kms de pistes déjà réalisés sur des contrats signés d’un montant de 23,5 milliards, correspondant à un linéaire de 624 km, améliorant ainsi, la mobilité de 386 752 personnes des 865 villages polarisés.

A cela s’ajoutent 340 poulaillers et 175 bergeries construits avec la mise à disposition de 640 coqs raceurs, 130 géniteurs ‘’ladoum’’ (mouton de race) et un lot de petit matériel d’élevage (abreuvoirs et mangeoires) pour un montant global de 232.870.036 FCFA.

Selon Modou Diagne Fada, le rapport d’évaluation à mi-parcours a montré que ‘’la réalisation des pistes ainsi que la réalisation d’infrastructures de soutien à l’économie locale ont produit des impacts positifs substantiels dans le domaine du transport, en santé, agriculture, éducation, la parité hommes-femmes, entre autres services”.

‘’La revue à mi-parcours des activités du projet de désenclavement des zones de production en appui au Pndl est attendue par tous les acteurs”, a lancé le ministre.

Il a rappelé que dans le cadre de la mise en œuvre de l’Acte 3 de la décentralisation, le chef de l’Etat invite à une territorialisation des politiques publiques, à travers une recherche d’une plus grande cohérence territoriale, une lisibilité des échelles de gouvernance et des mécanismes budgétaires appropriés et adaptés au profil des collectivités territoriales fortes et durables.

Pour le ministre, c’est un gisement à partir duquel s’appuie le PDZP/PNDL pour dérouler ses activités.

Il a souligné que nonobstant son rôle primordial dans la chaîne du transport des biens et services, la piste demeure au Sénégal le principal mode de mobilité de 90% des Sénégalais et du transport des trois quarts des flux de marchandises en milieu rural.SBS/OID

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-COLLECTIVITES-DESENCLAVEMENT / Un officiel plaide pour un désenclavement du Cayor des profondeurs

Kelle (Thiès), 5 mars (APS) – Le contrôleur financier à la présidence de la République Ous…