Diourbel, 16 mai (APS) – Plus de trois 300 jeunes de la région de Diourbel ont été insérés dans le marché de l’emploi, entre 2021 et 2023, à travers un programme déroulé de concert avec le secteur privé local, a révélé le directeur de l’Agence régionale de développement (ARD), Samba Lawbé Mbaye.

“Dans le cadre du programme (…) contre la migration irrégulière à travers la création d’emplois et le renforcement du secteur privé, l’ARD de Diourbel a permis à plus de trois cent jeunes de décrocher un premier stage d’entreprise, qui a abouti à un emploi entre 2021 et 2023. Ces jeunes diplômés sont insérés dans les entreprises du secteur privé local de la région de Diourbel”, a expliqué M. Mbaye, dans un entretien avec  l’APS.

Il signale que l’ARD a lancé un appel à candidatures en fonction de l’expression des besoins des entreprises retenues dans le cadre de ce programme. Il a rappelé que l’Agence régionale de développement de Diourbel s’efforce d’aider les jeunes à trouver un premier emploi.

M. Mbaye précise que les jeunes enrôlés sont des diplômés  des universités, ou de centres de formation professionnelle. Des jeunes issus des ateliers de menuiserie et de couture ont aussi été accompagnés pour obtenir des attestations de concert avec la chambre de métiers de Diourbel.

Il a déclaré que ce programme a permis de faire la cartographie du secteur privé local de la région. ”C’est sur la base de cette cartographie qu’on a identifié les besoins de ces entreprises pour renforcer leur personnel afin de le rendre dynamique et compétitif”, a-t-il ajouté.

En dépit de son dynamisme, a relevé le directeur de l’ARD,  ”le secteur privé local de la région de Diourbel est très informel”. Il estime que plus de 60% de ces entreprises ont des difficultés de comptabilité et peinent à être en règle avec la fiscalité, soulignant que beaucoup d’entre elles n’ont pas le courage de se déclarer.

Selon lui, pour mieux renforcer le secteur privé local, on doit impérativement renforcer le système de comptabilité de ces entreprises, rappelant que dans 70% des cas, ces entreprises ont besoin de disposer de comptables.

Bien que l’ARD ne soit pas une structure de création d’emploi, dit-il, elle s’efforce depuis quelques années d’améliorer l’environnement des affaires de la région afin de favoriser la création d’emplois.

MS/ADL/ASG

Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Ziguinchor : une table ronde sur les obstacles à l’accès des jeunes à la terre

Ziguinchor, 24 mai (APS) – Une table ronde sur les défis auxquels sont confrontés le…