Matam, 27 déc (APS) – Le chargé de l’éducation de base des jeunes et des adultes analphabètes au niveau de l’inspection d’académie de Matam (nord), Ousmane Bâ, a fait état mercredi de nouveaux changements dans la mise en œuvre du programme national dans cette région, concernant la résolution des problèmes et la production de rapports.

”Aujourd’hui, les apprenants ne vont plus se limiter au programme initiatique de l’alphabétisation. Ils vont aller vers l’autonomisation, vers la résolution de problèmes, la maîtrise des outils de gestion, sur la production de rapports”, a-t-il dit à l’occasion d’un atelier de formation des facilitateurs en alphabétisation tenu à Matam.

Avec les changements de paradigmes, le programme national d’éducation de base des jeunes et des adultes a ”décidé de rester sur les mêmes cibles en corsant les enseignements apprentissages en allant vers le niveau deux, qui prend en charge les questions de développement”, a expliqué M. Bâ.

La nouvelle orientation “va concerner le développement des communautés”, a indiqué le chargé de l’éducation de base des jeunes et des adultes analphabètes à l’inspection d’académie de Matam, précisant que le nombre de classes cibles reste le même, avec un total de 51 pour la région de Matam.

Il a signalé que 20 classes ont été attribuées aux collectivités territoriales et 31 autres considérées comme spécifiques ”seront réservées aux organisations de développement ou groupes spécifiques”.

Cette formation qui entre dans le cadre des activités du Programme national d’éducation de base des jeunes et adultes (PNEBJA) a pour objectif de renforcer les capacités des facilitateurs et des superviseurs.

Ce programme en est à sa phase deux, qui consacre la consolidation des acquis de la première phase d’une durée de six mois, déroulée de janvier à juin 2023, selon Ousmane Bâ.

”Au niveau de l’alphabétisation, depuis qu’on a commencé, nous sommes toujours au niveau de la phase un qu’on appelle acquisition, avec des programmes de neuf mois. L’objectif du premier était juste d’alphabétiser une grande partie de la population pour éradiquer l’analphabétisme”, a fait savoir M. Bâ.

AT/BK/ASG

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FORMATION-COLLECTIVITES / Thiomby : plus de 30 millions de FCFA dégagés par an pour la formation des jeunes (élu)  

Thiomby, (Kaolack) 28 fév (APS) – L’équipe municipale de Thiomby, une commune …