Matam, 1er fév (APS) – Le secrétaire général du Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR), Elimane Diallo, a plaidé, jeudi, à Matam (nord), pour un accompagnement de l’Etat dans le remboursement des prêts contractés par les paysans de la région.

“Dans la région de Matam, nous constatons qu’il y a une léthargie. Ce sont des exploitants familiaux qui ne vivent pas de l’agriculture. Les périmètres aménagés sont totalement abandonnés à cause des prêts bancaires avec des crédits que les paysans ont du mal à rembourser. C’est pour cette raison que le CNCR fait un plaidoyer pour un accompagnement de l’Etat dans ce domaine”, a-t-il dit.

M. Diallo intervenait lors d’une journée de mobilisation des paysans de la région de Matam, une rencontre tenue à Ourossogui.

En plus de la question du remboursement des crédits, Elimane Diallo a soutenu que les acteurs agricoles de la région sont confrontés à d’autres difficultés en matière d’assurance.

La mise en place des intrants se fait tardivement, a-t-il fait savoir, invitant par ailleurs l’Etat à revoir la situation des paysans relativement à la question de l’assurance.

“Notre plaidoyer concerne aussi la nomination d’un paysan comme président de conseil d’administration (PCA) du CNCR. Sans cela, les problèmes des acteurs de l’agriculture ne seront jamais réglés”, affirme-t-il.

Le représentant du directeur régional du développement rural de Matam, Ousmane Camara, a de son côté salué la pertinence des thèmes abordés dans les présentations qui ont concerné l’exploitation familiale, le problème du foncier et le statut juridique des exploitants familiaux.

AT/ASB/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Tambacounda : lancement de la campagne d’exploitation forestière dans la région (IREF)

Tambacounda, 20 fév (APS) – L’inspection régionale des eaux et forêts (IREF) de Tamb…