Ourossogui, 5 oct (APS) – Le commandant de la zone militaire n°2 (Saint-Louis, Louga et Matam), le colonel Thiendela Fall, a assuré, jeudi, que le volet sécuritaire est “bien maîtrisé” par les unités territoriales dans la région de Matam, lesquelles, dit-il, effectuent des patrouilles quotidiennes au niveau de la frontière et échangent avec les populations.

‘’A l’heure actuelle, je peux dire avec certitude qu’on maîtrise le volet sécuritaire dans la région. Les unités territoriales qui sont actuellement au niveau de la frontière y font des patrouilles quotidiennes qui sont complétées par des actions, notamment des échanges avec les populations’’, a-t-il dit.

Le colonel Fall s’exprimait à l’occasion d’une opération de sécurisation menée dans la région de Matam dans le cadre des orientations prioritaires du chef d’état-major général des Armées (CEMGA), le général de corps d’armée, Mbaye Cissé.

Selon lui, les soldats sur le terrain recueillent à chaque fois les préoccupations des populations et profitent de l’occasion pour leur demander d’être vigilantes, ‘’en étant le premier rideau de renseignement’’ pour que, si elles voient des choses inhabituelles’’, elles en informent l’autorité pour qu’elle ‘’puisse prendre des mesures’’.

 

Dans le cadre de cette opération de sécurisation, un concept dénommé ‘’déconcentration des unités insérées’’ est en train d’être mis en œuvre par le CEMGA en zone militaire n°2 et n°4 (Tambacounda, Kédougou).

Le colonel Fall et sa délégation se sont rendus dans le Ferlo sud, une zone lacunaire. A bord d’un hélicoptère, le commandant de la zone militaire n°2 a rencontré les populations de Baminguel et de Ngar, des villages situés à la lisière de la zone militaire n°4.

‘’Globalement, l’opération consiste à déployer des unités extérieures à la zone pour renforcer les formations zonales dans le cadre de la sécurisation des points et des endroits qui sont très difficiles d’accès, surtout en cette période de saison des pluies’’, a-t-il fait savoir.

Il précise que c’est une opération inter-armées avec des composantes terrestres, aériennes et maritimes, signalant qu’en ce moment, la marine nationale est en train d’effectuer des patrouilles fluviales le long du fleuve entre Matam et Dembancané.

Pour les opérations terrestres, deux unités, dont une venant de l’extérieur, sont en train de faire des nomadisations dans la zone comprise entre le Ferlo nord et le Ferlo sud, a-t-il informé.

Il explique que des unités spéciales sont insérées en profondeur, c’est-à-dire les zones difficiles d’accès, par héliportage pour y mener des actions de nomadisation en vue de compléter le travail des forces terrestres.

‘’A mi-chemin, on peut dire que les populations trouvées sur le terrain sont satisfaites de cette opération. Elles reconnaissent aussi ce que l’armée est en train de faire en étant présente dans ces zones lacunaires qui peuvent être occupées par des bandits et malfaiteurs’’, a expliqué le commandant de la zone militaire n°2.

AT/ASB/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MUSIQUE / Idriss Benjelloun veut imprimer “une autre vision” au festival de jazz de Saint-Louis

Saint-Louis, 20 mai (APS) – Idriss Benjelloun, nouveau président de l’Association Sa…