Matam, 2 déc (APS) – Le préfet du département de Matam (nord-est), Souleymane Ndiaye, a salué, samedi, les actions menées par le projet “Power to Youth”, notamment dans le domaine de la santé de la reproduction, les violences basées sur le genre, la participation des jeunes aux instances de décision ou encore le plaidoyer pour une prise en charge effective des jeunes filles adolescentes.

”C’est un projet que nous connaissons et suivons depuis trois ans. Ses actions convergent avec nos intérêts dans le cadre du Comité départemental de la protection des enfants (CDPE). Nous saluons aussi ce que le projet a fait dans diverses actions comme la santé de la reproduction, la violence basée sur le genre et la protection des jeunes filles”, a-t-il dit.

L’autorité administrative intervenait lors d’une foire régionale de partage des réalisations à mi-parcours du projet “Power to Youth”.

Souleymane Ndiaye a indiqué que les autorités administratives vont accompagner les jeunes dans le cadre de ce programme qui ‘’cadre avec les politiques de jeunesse des autorités”.

”Nous allons faire de sorte que toutes ces activités soient capitalisées au niveau du CDPE, qui est une instance départementale. Nous allons agir ensemble et l’accompagnement sera naturel et fluide”, a promis M. Ndiaye.

Le point focal du projet PTY, Abdoulaye Diaw, a rappelé que, depuis trois ans, le projet a participé à la lutte contre les pratiques néfastes et amplifié la voix des jeunes de la région de Matam.

”L’objectif de la foire est de rassembler l’ensemble des acteurs de la société civile, pour qu’ils viennent présenter ce qu’ils sont en train de faire sur le terrain. C’est aussi une occasion pour dire aux autorités que les jeunes sont prêts à intégrer les organes de décision de la région”, a expliqué Abdoulaye Diaw, secrétaire général du conseil communal de la jeunesse de Matam et président du Réseau des pairs éducateurs de la région.

La Croix-Rouge, l’Association des éclaireurs et éclaireuses, les clubs de santé de la région et beaucoup d’autres associations ont pris part à cette foire qui marque les trois ans d’activité de PTY, dont la durée est de cinq ans.

Le projet Power to Youth a démarré en 2021  avec l’ambition de porter à l’horizon 2025, le taux de présence des jeunes dans les hautes instances de décision à 30 %.  Le projet s’appuie pour cela sur le Réseau national des pairs éducateurs du Sénégal disséminé dans les différents départements du pays.

AT/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FORMATION-COLLECTIVITES / Thiomby : plus de 30 millions de FCFA dégagés par an pour la formation des jeunes (élu)  

Thiomby, (Kaolack) 28 fév (APS) – L’équipe municipale de Thiomby, une commune …