Matam, 30 mars (APS) – Le coordonnateur communal de Pastef a invité, samedi, les nouvelles autorités à valoriser le potentiel du fleuve Sénégal pour booster le développement de la région de Matam.

”Le président de la République, Bassirou Diomaye Faye, doit valoriser le potentiel du fleuve Sénégal pour booster le développement de la région de Matam, qui est une zone frontalière à la Mauritanie. Cet aspect doit être source d’économie et d’avantages pour la région’’, a déclaré Barka Cissé.

Cissé s’exprimait à l’occasion d’une matinée d’investissement humain consacrée au nettoiement des berges du fleuve.

Selon lui, le choix de cet endroit s’explique par le fait qu’il ‘’est un dépotoir d’ordures qui constitue également un lieu de très forte concentration de déchets pouvant créer des maladies’’.

Barka Cissé a fait savoir que les jeunes ont leur partition à jouer dans cette activité de nettoiement, estimant que c’est une obligation morale et sociétale d’être les premiers à ne pas salir cet endroit, ‘’en participant à la conscientisation des populations pour un bon cadre de vie’’.

‘’Nous comptons pérenniser cette activité en collaboration avec l’Unité de coordination et de gestion des déchets solides (UCG). Ce sera pour nous l’occasion de participer au bien-être des populations de la commune de Matam. Nous les invitons à venir soutenir cet élan de solidarité”, a déclaré le jeune Cissé.

AT/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE-GENRE / Ziguinchor : un projet de renforcement du leadership féminin lancé à Nyassia

Nyassia, 19 avr (APS) – L’adjoint au sous-préfet de l’arrondissement de …