Matam, 9 mai (APS) – Une enveloppe financière de 175 milliards de francs CFA avait été mobilisée en 2022 pour lutter contre l’insécurité alimentaire dans la région de Matam (nord), où une vingtaine de projets et programmes sont intervenus dans le sous sous secteur de la sécurité alimentaire, a rappelé mardi l’adjointe au gouverneur de cette région en charge du développement, Aichétou Diallo Bodian.

“Vingt projets et programmes ont répondu au travail de recueil de données sur la sécurité alimentaire, pour un volume de financement en 2022 de 175 milliards de francs CFA. Cette enveloppe a servi à soutenir la lutte contre l’insécurité alimentaire dans la région de Matam”, a dit Mme Bodian.

L’autorité administrative intervenait lors d’un atelier de partage et de validation de la cartographie sur l’intervention des projets et programmes dans le domaine de la sécurité alimentaire dans cette région nord du pays.

Au cours de cette rencontre, les acteurs ont proposé un certain nombre de recommandations en vue d’améliorer l’outil d’aide à la décision, qui consiste à disposer d’une cartographie en intégrant de façon large les projets et programmes [qui] ont été omis dans le cadre de cette étude”.

Citant les autres recommandations, l’adjointe au gouverneur en charge du développement a préconisé une “meilleure prise en compte de certaines localités qui ont été oubliées (…) et assurer un meilleur maillage territorial des interventions pour une prise en compte beaucoup plus effective”.

De son côté, le chef du bureau régional du Secrétariat exécutif à la sécurité alimentaire, Bocar Koundoul, a précisé que l’objectif de cette cartographie est de permettre ‘’la  photographie du moment pour savoir l’intervenant, le lieu, les bénéficiaires, à quelle période et quels moyens”.

M. Koundoul a ajouté que ce mécanisme, au-delà d’avoir des données circonstanciées sur les domaines et volumes d’intervention, ”permet de donner à l’autorité les outils qu’il faut pour d’abord harmoniser les interventions et ensuite définir les politiques d’intervention dans le domaine de la sécurité alimentaire”.

Ce travail de réactualisation permet de donner de la visibilité aux structures  qui viennent appuyer la lutte contre l’insécurité alimentaire, a expliqué Bocar Koundoul.

”La région de Matam a connu des années compliquées en termes de production, d’accès et de disponibilité. Cet exercice permet au moins de renseigner sur la situation du moment. On sait que s’il y a une insécurité alimentaire, derrière, il faut des actions concrètes en vue d’inverser la tendance”, a préconisé le secrétaire exécutif à la sécurité alimentaire.

AT/MTN/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans REGIONS

Voir aussi...

SENEGAL-RESSOURCES MINIERES-COLLECTIVES / Kédougou : Birame Soulèye Diop en visite sur des sites d’orpaillage

Kédougou 26 mai (APS) – Le ministre de l’Energie, du Pétrole et des Mines, Bir…