Dakar, 18 jan (APS) – Le pasteur Paul Nthenge Mackenzie a été officiellement poursuivi jeudi pour quatre chefs d’accusation dans le cadre de l’enquête ouverte par la justice kenyane après la découverte à partir d’avril dernier des corps de 429 adeptes de sa secte évangélique dans la forêt de Shakahola.

L’acte d’accusation vise 95 accusés et mentionne les chefs de ‘’facilitation de la commission d’un acte terroriste’’, ‘’possession d’un article en lien avec une infraction à la loi sur la prévention du terrorisme’’, ‘’participation à une activité criminelle organisée’’ et ‘’radicalisation’’, ont indiqué plusieurs médias.

Ancien chauffeur de taxi avant de se proclamer pasteur, Mackenzie, qui comparaissait devant un tribunal de Mombassa, au sud-est du Kenya,  a plaidé ‘’non-coupable’’ à la lecture des chefs d’accusation.

Il avait été placé en détention provisoire le 14 avril, au lendemain de la découverte des premières victimes dans la forêt de Shakahola où se réunissait son ‘’Eglise internationale de la bonne nouvelle’’ (Good News Church).

Les recherches dans cette vaste zone ont permis de découvrir 429 corps dans des tombes ou fosses communes. Les autopsies ont révélé que la majorité des victimes étaient mortes de faim.

Le pasteur autoproclamé préconisait a ses adeptes le jeûne jusqu’à la mort pour ‘’rencontrer Jésus’’ avant la fin du monde en aout 2023.

ABB/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FORMATION-COLLECTIVITES / Thiomby : plus de 30 millions de FCFA dégagés par an pour la formation des jeunes (élu)  

Thiomby, (Kaolack) 28 fév (APS) – L’équipe municipale de Thiomby, une commune …