Dakar, 28 nov (APS) – Le président de la République, Macky Sall, a appelé lundi à ‘’rompre le cercle vicieux de l’échange inégal’’ qui fait de l’Afrique un continent pourvoyeur de matières naturelles.

‘’Nous pourrons rompre le cercle vicieux de l’échange inégal qui fait que notre continent continue de fournir les matières premières, exportées à bas prix, revendues à des prix exorbitants après leurs transformations ailleurs. Voilà le cercle qu’il faut rompre’’, a déclaré Macky Sall, à l’ouverture de la Biennale de la recherche, de l’innovation et de l’industrialisation en Afrique (Brii).

‘’Grâce aux efforts pour garantir la souveraineté alimentaire et lutter contre les maladies, assurer une éducation de qualité, faciliter un accès universel équitable à l’électricité et à l’eau potable, nous avons fixé les priorités des pays d’Afrique’’, a rappelé chef de l’Etat.

Il a souligné que l’Afrique est un continent en ‘’transformation’’, qui regorge d’énormes potentialités.

D’une superficie de 30 millions de km2, l’Afrique abrite ‘’plus de 60% des terres arables, plus 40% des réserves d’or, 95% des réserves de métaux (…)’’ de la Planète, a-t-il rappelé.

A cela il faut, dit-il, ajouter ‘’les ressources en eau, les réserves de bauxite, de gaz, de pétrole, etc.’’

‘’Notre défi, c’est de transformer ces richesses sur le continent, de faire de la valeur ajoutée et de créer des emplois pour le continent’’, a précisé le président de la République.

Il estime qu’‘’il est impératif de tirer le maximum de ‘’profit optimal du potentiel inestimable qu’offrent les sciences et les sciences et les technologies’’.

La présente biennale marque selon lui un ‘’changement de paradigme’’ et ‘’témoigne de l’engagement solidaire de nos universités et nos chercheurs pour un avenir meilleur’’.

Il a souligné que les objectifs de cette biennale sont clairement définis.

Il s’agit d’abord de ‘’catalyser l’innovation’’ et ‘’stimuler la recherche’’. L’autre objectif consiste à ‘’accélérer l’industrialisation pour améliorer la qualité de vie de nos populations’’.

En s’appuyant sur la science, la technologie et l’innovation, l’Afrique vise à accroitre sa production agricole, industrielle et à garantir sa souveraineté alimentaire, a indiqué le chef de l’Etat.

NSS/ASG/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGION-INFRASTRUCTURES / Plaidoyer pour le bitumage de la route Kaffrine-Wilanene Taba

Kaffrine, 23 fév (APS) – Le coordonnateur de l’association de la famille Wilanene a plaidé…