Yenne (Dakar), 2 mai, (APS) – Le président de la République Macky Sall a procédé, mardi, à Ndoukhoureu Peulh, dans la commune de Yenne, à l’inauguration de la Zone d’activités des mécaniciens et des professionnels de l’automobile (ZAMPA), une plateforme installée sur une surface de 62, 3 hectares non loin de la nouvelle ville de Diamniadio (ouest), a constaté l’APS.

D’un coût global de 15 milliards 300 millions francs CFA, la Zone d’activités des mécaniciens et des professionnels de l’automobile est dotée de bâtiments administratifs et d’édifices de culte ainsi qu’un poste de gendarmerie.

Elle va abriter toutes les activités relatives à la mécanique avec des ateliers, des galeries de pièces détachées et des concessionnaires de vente de véhicules d’occasion, a souligné Macky Sall lors de la cérémonie d’inauguration.

Le Premier ministre Amadou Ba, le ministre en charge de l’artisanat et d’autres membres du gouvernement, ainsi que plusieurs organisations professionnelles et artisanales des 14 régions ont pris part à la cérémonie d’inauguration.

‘’La réalisation de cette infrastructure sans précédent, traduit l’ambition de l’Etat d’accélérer la modernisation de l’artisanat national, qui constitue un catalyseur de transformation structurelle de l’économie et de développement du capital humain’’, a dit le président de la République.

Evoquant un secteur névralgique de la vie économique et sociale du Sénégal, Macky Sall a relevé que l’artisanat ‘’demeure un secteur pourvoyeur d’emplois, faisant travailler une population active estimée à plus d’un million de personnes’’.

‘’Cette belle réalisation, va désormais offrir un cadre adéquat aux professionnels de l’automobile en vue de fournir des produits et services de qualité supérieure pouvant garantir l’efficacité et la compétitivité de nos artisans,’’ a-t-il assuré.

Pour Macky Sall, cette zone dédiée au sous-secteur de l’automobile a surtout pour vocation d’apporter une ‘’réponse structurante aux lancinantes questions de l’occupation anarchique de l’espace public, principalement en milieu urbain avec comme conséquences l’encombrement des rues, la dégradation de l’environnement, l’insalubrité et autres nuisances’’.

L’artisanat, souvent considéré comme une école de la deuxième chance et occupant des jeunes qui échappent aux structures formelles de l’éducation,  est devenu ‘’un véritable levier d’insertion de par sa capacité à absorber une frange importante de la population jeune’’, a relevé le chef de l’Etat. Il a appelé de ses vœux à la mise en place d’un ‘’système performant d’entretien et de maintenance’’.

Les métiers de la mécanique ne pouvant se faire de la même manière que durant les décennies écoulées, le président de la République a insisté sur la nécessité d’un ‘’renforcement de la professionnalisation des artisans et mécaniciens en faisant recours aux nouvelles technologies’’.

Dans cette perspective, des lots de matériels de diagnostic automobile ont été remis à des mécaniciens en marge de la cérémonie d’inauguration.

La valorisation du statut de l’artisan

Prenant la parole au nom d’un groupement d’artisans et de professionnels de l’automobile, Cheikh Diankha s’est félicité de la satisfaction d’une ancienne doléance des organisations professionnelles et artisanales.

Il a toutefois invité le gouvernement à un accompagnement dans la validation des expériences, à travers notamment la création d’un centre de formation devant permettre aux artisans de suivre l’évolution du métier de mécanicien de plus en plus informatisé.

M. Diankha a également plaidé pour une ‘’gestion forte et vertueuse’’ de l’infrastructure avec un conseil d’administration ou un comité de gestion qui va accompagner les acteurs.

Aly Sow, un représentant d’organisations artisanales, s’est également félicité de la mise en place de cette infrastructure qui participe à la ‘’valorisation du statut de l’artisan’’. ‘’La plateforme offre la sécurité aux chefs d’ateliers mécaniciens qui, souvent, gardaient des véhicule qui coûtent des fortunes à ciel ouvert, a-t-il fait remarquer. Il a invité la tutelle à penser à la duplication de ce modèle dans les 14 régions du pays.

”La ZAMPA offre une plateforme spéciale de dialogue et de partenariat qui sert de cadre aux professionnels et aux usagers pour une “coexistence en toute harmonie” dans un environnement  de vie agréable”, s’est réjoui le président de la République.

SMD/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans economie

Voir aussi...

SENEGAL-GOUVERNEMENT / Communiqué du conseil des ministres du 17 avril 2024

Dakar, 17 avr (APS) – Le Conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 17 avril 2024 …