Louga, 3 mai (APS) – La sous-section du Syndicat autonome des techniciens supérieurs de santé (SATSUS) de Louga a décrété une grève de 48 heures à compter de ce mardi dans le but de dénoncer le mutisme des autorités administratives, à la suite du dépôt de sa plateforme revendicative et d’un préavis de grève, a annoncé, mercredi,  son chargé des revendication, Serigne Mbacké Lô.

“Aujourd’hui, à savoir ce 3 mai et demain [jeudi], nous avons décrété une grève totale de 48 heures sans service minimum et sans respect du service des urgences”, a-t-il déclaré lors d’un point de presse à l’hôpital Amadou Sakhir Mbaye de Louga.

Il précise que “la plateforme revendicative s’articulent [autour de] trois points”. Il s’agit de ”l’effectivité du reclassement des techniciens supérieurs au niveau de la hiérarchie A2, la revalorisation de leurs indemnités, la réglementation juridique de l’exercice des techniciens supérieurs dans le nouveau corps d’accueil et la  retraite à 65 ans”.

Il a insisté sur “le fait que ses camarades sont prêts à aller vers la radicalisation graduelle de cette plateforme revendicative si les autorités administratives ne répondent pas” à leurs préoccupations.

Il a déploré “le mutisme des autorité face à leur désarroi”. “Nous avons déposé un préavis de grève depuis le mois de janvier et tenu des mouvements d’humeur de 24 heures séparés en l’espace d’un mois, mais jusque-là il n’y a pas de réaction de la part des autorités”, a-t-il expliqué.

Il a averti que le SUTSAS tiendra ”l’Etat responsable pour tous les désagréments qui seront occasionnés” par ce mouvement d’humeur.

 

DS/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans sante

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGION-ATTENTES / Popenguine : le chef de l’État invité à donner la priorité à jeunesse et à la réduction du coût de la vie

Popenguine, 20 mai (APS) – L’archevêque de Dakar, Monseigneur Benjamin Ndiaye,…