Louga, 11 jan (APS) – Environ 70 jeunes seront insérés dans 35 entreprises de la région de Louga (nord) dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’appui à l’insertion professionnelle des jeunes et des femmes formés (PAIJEF), a indiqué la coordonnatrice nationale de la convention Etat-employeurs, Khady Mbodj Dieng.

‘’Nous avons pour le moment environ 70 jeunes qui seront insérés dans les 35 entreprises qui sont enrôlées dans la région de Louga dans le cadre de la mise en œuvre  du PAIJEF ’’, a-t-elle déclaré.

Khady Mbodj Dieng s’entretenait avec des journalistes, mercredi, à l’issue d’un atelier d’information et de partage sur les contours de la Convention nationale Etat-employeurs (CNEE) avec les responsables d’entreprises.

Le PAIJEF, d’une durée de trois ans, cible 1600 jeunes répartie dans six régions : Kaolack, Diourbel, Thiès, Louga, Saint-Louis et Dakar, a-t-elle précisé, soulignant que son ambition est d’”offrir à chacun d’eux un contrat à durée déterminée (CDD)’’.

‘’Chaque année, nous allons signer  533 CDD avec les entreprises qui étaient bénéficiaires des deux phases du PASPED au profit de ces jeunes et femmes formés’’, a-t-elle signalé.

Elle souligne que ‘’cette initiative vise à consolider les acquis des phases une et deux du Projet de lutte contre la migration  irrégulière, à travers l’appui au secteur privé et à la création d’emplois au Sénégal (PASPED) (…) et l’insertion professionnelle des jeunes formés’’.

Le directeur de l’Agence régionale de développement (ARD) de Louga, Cheikh Guèye, déclare que ‘’cette convention Etat-employeur dans le cadre du PAIJEF va permettre à l’Etat, à travers ce projet et l’appui de la coopération italienne, de prendre en charge une partie de la rémunération, à savoir  98 .000 francs CFA, pour chacun des jeunes dans le cadre des conventions signés avec les entreprises’’.

Il  estime que ‘’c’est très pertinent de trouver une formule dans le cadre du PAIJEF, après la clôture des deux phases du PASPED,  pour pérenniser ses acquis parce qu’il avait permis d’insérer plus de 300 jeunes dans les entreprises de la région de Louga’’.

‘’Ces jeunes  ont séjourné douze mois pour la première phase et neuf mois pour la seconde phase dudit projet dans des entreprises avec des stages rémunérés dans le cadre de la coopération italienne et de l’Union européenne’’, a-t-il informé.

La directrice du groupement d’intérêt économique (G.I.E) Yacine Boubou de Kébémer, Aissatou Sarr, s’est réjouie  de la mise en ouvre du PAIJEF. Selon elle, ce projet “va permettre de pérenniser les acquis du PASPED et insérer les jeunes qui ont  été des stagiaires dans nos entreprises, pour qu’ils puissent avoir un travail consolidé par un contrat’’.

‘’’C’est important de souligner que les projets viennent accompagner les entreprises pour une durée déterminée,  ensuite ils partent. Mais aujourd’hui, grâce à cette initiative, on pourra consolider les acquis, en insérant ces jeunes dans nos projets’’, a-t-elle fait valoir.

DS/SKS/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-POLITIQUE / Des participants au dialogue national proposent la date du 2 juin pour la présidentielle

Dakar, 27 fév (APS) – Les participants au dialogue national ont proposé à ce que le chef d…