Louga, 23 juin (APS) – Le marché est bien approvisionné en moutons à Louga, mais les prix sont très chers cette année car le prix de certains béliers est passé de 100.000 à 150.000 FCFA à l’approche de la date de célébration de la fête de la tabaski, a déclaré vendredi Oustaz Ndiouga Sow, un client qui s’est confié à l’APS.

“Il y a des moutons, mais les prix sont très chers cette année parce que l’année passée les moutons qui coûtaient 100.000 à l’approche de la tabaski sont aujourd’hui vendus à 150.000 l’unité”, a-t-il déclaré.

Comme d’autres clients venus acheter leurs moutons de tabaski, Oustaz Ndiouga Sow a presque fait le tour de ce point de vente communément appelé “Daral Thiokhna”, mais il estime que “les prix des moutons sont tellement chers”. “Trop optimiste”, il espère que “d’ici la tabaski, tout le monde pourra avoir un bélier à la hauteur de sa bourse, mais il va falloir bien marchander”.

Le délégué des éleveurs du point de vente a, de son côté, déclaré que “les clients commencent à venir petit à petit, mais il y a certains qui n’ont pas ou garder leurs moutons car il y a certains moutons qui sont déjà vendus, mais leurs propriétaires ont demandé qu’on les garde ici pour eux”.

Selon lui, “les moutons sont vraiment très chers parce que si vous n’avez pas assez d’argent vous ne pouvez pas avoir beaucoup de moutons à revendre à moins que vous soyez un éleveur”.

“C’est pourquoi les prix sont un peu salés, mais il y a des moutons parce que nous avons actuellement 300 moutons dans ce point de vente, alors qu’il y en a trois autres de ce genre dans la commune de Louga”, a-t-il expliqué.

“Il y a également d’autres de nos parents éleveurs qui sont en cours de route avec leurs moutons pour venir participer à cette opération de tabaski”, a-t-il ajouté.

Il a insisté sur “la nécessité de renforcer la sécurité à l’intérieur et aux alentours de ce point de vente pour mieux protéger les éleveurs et leurs biens, mais aussi de résoudre le manque d’eau”.

“Nous avons suffisamment d’aliment de bétail cette année, mais nous voulons qu’il renforce davantage la sécurité pour mieux protéger les éleveurs et leurs biens”, a-t-il dit.

DS/ADC

Dans la même rubrique
Charger plus dans REGIONS

Voir aussi...

SENEGAL-GAMBIE-TRANSPORTS / Vers une remise en service du Kunta Kinteh, un des ferrys assurant la traversée entre Bara et Banjul

Banjul, 22 avr (APS) – La ligne reliant la localité de Bara à celle de Banjul par le fleuv…