Dakar, 11 avr (APS) – L’Organisation mondiale du commerce (OMC) prévoit une reprise progressive du commerce mondiale (OMC) des marchandises au rythme de 2, 6 % en 2024 et de 3,3% en 2025, après une chute à 1,2% en 2023.

‘’Le commerce mondial des marchandises devrait reprendre progressivement cette année après avoir connu une contraction en 2023, qui résultait des effets persistants des prix de l’énergie élevés et de l’inflation’’, indiquent les économistes de l’OMC dans une nouvelle prévision le 10 avril.

Ils précisent que ‘’la croissance en volume du commerce mondial des marchandises devrait être de 2,6% en 2024 et de 3,3% en 2025, après une chute à 1,2% en 2023’’.

‘’Les pressions inflationnistes devraient s’atténuer cette année, permettant aux revenus réels de croître à nouveau — en particulier dans les économies avancées — ce qui stimulera la consommation de produits manufacturés’’, annoncent-ils dans le rapport ‘’Perspectives et statistiques du commerce mondial”.

Reprise de la demande de biens échangeables en 2024

Selon le rapport, ‘’une reprise de la demande de biens échangeables en 2024 est déjà manifeste’’. Il relève que les indices des nouvelles commandes à l’exportation montrent ‘’une amélioration des conditions du commerce au début de l’année’’.

“Nous progressons vers une reprise du commerce mondial, grâce à des chaînes d’approvisionnement résilientes et à un cadre commercial multilatéral solide – qui sont cruciaux pour améliorer les moyens de subsistance et le bien-être’’, déclare la Directrice générale de l’OMC, Ngozi Okonjo-Iweala.

Elle estime qu’’’il est impératif de limiter les risques comme les troubles géopolitiques et la fragmentation des échanges, pour maintenir la croissance économique et la stabilité.”

Le rapport signale que ‘’les prix de l’énergie élevés et l’inflation ont continué de peser lourdement sur la demande de produits manufacturés, ce qui a entraîné une baisse de 1,2% du commerce mondial des marchandises en volume en 2023’’. ‘’La baisse a été plus importante en valeur, les exportations de marchandises ayant diminué de 5%, s’étant établies à 24 010 milliards de dollars EU’’, fait-il observer.

‘’L’évolution du commerce des services a été plus positive, les exportations de services commerciaux ayant augmenté de 9% pour atteindre 7 540 milliards de dollars EU, ce qui compensait en partie le recul du commerce des marchandises.’’

Diminution des volumes des importations

Le rapport constate une diminution des volumes des importations ‘’dans la plupart des régions, mais surtout en Europe, où elles ont fortement chuté’’.

‘’Les principales exceptions ont été les grandes économies exportatrices de combustibles, dont les importations ont été soutenues par de fortes recettes d’exportation, car les prix de l’énergie sont restés élevés par rapport aux normes historiques’’, fait-il remarquer.

Le niveau du commerce mondial ‘’est resté bien au-dessus’’ de celui d’avant la pandémie tout au long de 2023.

‘’Le rapport estime en outre que la croissance du PIB mondial aux taux de change du marché restera stable dans l’ensemble au cours des deux années à venir, devant atteindre 2,6% en 2024 et 2,7% en 2025, après être tombée à 2,7% en 2023 contre 3,1% en 2022’’.

Il avertit que ‘’les tensions géopolitiques et l’incertitude des politiques pourraient limiter l’ampleur de la reprise du commerce’’. Il fait état en effet de risque de ‘’fortes hausses’’ que pourraient connaître les prix des produits alimentaires et de l’énergie en raison des événements géopolitiques.

Il annonce une forte croissance du volume des importations en Asie (5,6%) et en Afrique (4,4%), laquelle ‘’devrait contribuer à soutenir la demande mondiale de produits échangés cette année’’.

Il fait état d’une augmentation de 9 % du commerce mondial de services commerciaux en 2023 ‘’malgré un recul du transport de marchandises, grâce à la reprise du commerce international et à la hausse des services fournis par voie numérique’’.

‘’Les exportations mondiales de services fournis par voie numérique sont montées en flèche en 2023, atteignant 4 250 milliards de dollars EU, soit une augmentation de 9,0% en glissement annuel, et représentaient 13,8% des exportations mondiales de marchandises et de services. ‘’

ASG/ASB/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MINES / Contenu local : 40 femmes du Bosséa formées à la teinture et à la saponification

Thilogne, 17 mai (APS) – Le Forum civil a formé une quarantaine de femmes issues des…