Dakar, 31 mai (APS) – L’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) par la voie de son Secrétariat général, Hissein Brahim Taha, a exprimé, vendredi son inquiétude et son indignation face aux déclarations ‘’hostiles’’ du président argentin Javier Milei portant atteinte à l’Islam, aux musulmans, a appris l’APS de ses services.

Hissein Brahim Taha dit suivre ‘’avec inquiétude et indignation les déclarations récurrentes du président argentin Javier Milei, à diverses occasions, portant atteinte à l’Islam, aux musulmans et à la civilisation islamique séculaire’’, a-t-il déclaré dans des propos relayés par le bulletin d’information de l’OCI.

La même source renseigne que le président argentin a utilisé ‘’des expressions hostiles, telles que +terrorisme islamique+ et +intolérance islamique+ et en assimilant le terrorisme à l’Islam’’.

Le secrétaire général de l’OCI a condamné fermement des propos surtout venant d’un chef d’Etat avec lequel les pays membres de l’OCI entretiennent des liens d’amitié et de coopération traditionnelles et des intérêts communs.

‘’Ces déclarations qui ne reflètent d’aucune manière le respect mutuel qui caractérise les relations établies entre le peuple argentin et les peuples musulmans, et sont en contraction avec ce que l’on attend des chefs d’État et de leurs responsables en termes de respect des religions et des croyances des peuples’’, a déploré M. Taha.

Il n’a pas manqué de réaffirmer la position de principe qui rejette le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations.

Le secrétaire général de l’OCI refuse catégoriquement de ‘’relier le terrorisme à l’islam ou à toute religion’’, mentionne la même source.

Il a de nouveau appelé à ‘’lutter contre toutes les manifestations de haine, d’intolérance, de profilage négatif et de diffamation des religions, à promouvoir le dialogue entre les religions, les civilisations et les cultures’’.

L’OCI demande la mise en œuvre des résolutions pertinentes de l’Assemblée Générale des Nations Unies et du Conseil des droits de l’Homme sur +La diffamation des religions+, en particulier la Résolution du 15 mars 2022 de l’AGNU, dans laquelle elle a proclamé le 15 mars en tant que Journée internationale de lutte contre l’islamophobie’’, indique le bulletin d’information.

FD/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-DIVERS / Tivaouane: deux Chinois et un Sénégalais, poursuivis pour coups et blessures, placés sous mandat de dépôt

Tivaouane, 12 juin (APS) – Deux Chinois et leur interprète sénégalais, présumés coup…