De l’envoyé spécial de l’APS, El Hadj Thierno Ahmadou Sy

Mont Arafat (Arabie Saoudite), 27 juin (APS) –  Son éminence Docteur Youssouf ibn Mohammed ibn Abdelaziz ibn Said s’est adressé ce mardi aux quelque deux millions de pèlerins réunis en Arabie Saoudite, à l’occasion du Khotba de Arafat, au deuxième jour du pèlerinage à La Mecque, dont l’APS publie ici l’intégralité.

Khotba de Arafat, 09 Dhou Hijjah 1444 (28/06/2023) prononcée, du haut du Minbar de la Mosquée Sacrée, par son Éminence le Cheikh et le Docteur Youssouf ibn Mohammed ibn Abdelaziz ibn Said 

Khotba 1 :

Louange à Allah, Le Tout-Puissant, Le Donateur, qui a fait de l’unité un moyen menant au salut et de la division une cause de tourment. Il a appelé -Gloire à Lui- à l’unité des rangs, à la cohésion et à l’entente, et a interdit tout ce qui engendre la division et la divergence.

J’atteste qu’il n’y a de véritable divinité qu’Allah, C’est en Lui que nous plaçons notre espoir et c’est Lui que nous craignons. “Et votre Divinité est une divinité unique. Point de divinité à part lui, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.” [S.02, V.163]

Aussi j’atteste que Mohammed est le Serviteur d’Allah et Son Messager, il a ordonné l’entraide et l’union et nous a interdit les discordes et les conflits. Allah a uni par sa cause les cœurs et a amélioré leurs conditions. Il lui a ordonné de transmettre le message et de s’acquitter du dépôt. “Dis : “Ô hommes ! Je suis pour vous tous le Messager d’Allah, à Qui appartient la royauté des cieux et de la Terre. Pas de divinité à part Lui. Il donne la vie et Il donne la mort.” [S.07, V.158] Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui, ainsi que sur sa famille, ses compagnons, et ceux qui l’ont suivi.

Ceci étant dit :

Ô Musulmans :

Craignez Allah en lui obéissant, en vous conformant à Sa Chari’a (loi) et en respectant Ses limites sacrées, afin d’être parmi les vertueux et les gagnants tant dans ce monde que dans l’au-delà. Allah dit : “Tels sont les ordres d’Allah. Et quiconque obéit à Allah et à Son messager, Il le fera entrer dans les Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement. Et voilà la grande réussite.” [S.04, V.13]

Et fait partie du respect des limites d’Allah, le fait de ne consacrer aucune adoration à autre que Lui. Allah dit : “Le pouvoir n’appartient qu’Allah. Il vous a commandé de n’adorer que Lui. Telle est la religion droite; mais la plupart des gens ne savent pas.” [S.12, V.40] Ainsi, celui qui est du nombre des gens du Tawhid (le monothéisme pur) est nécessairement du nombre des biens guidés, et obtiendra le salut et fin glorieuse. Allah dit : “Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire] : “Adorez Allah et écartez-vous du Rebelle (Tâghût) ! Alors Allah en guida certains, mais il y en eut qui ont été destinés à l’égarement. Parcourez donc la terre, et regardez quelle furent la fin de ceux qui traitaient [Nos Messagers] de menteurs ! ” [S.16, V.36]

Allah -Glorifié soit-Il- a établi (défini, fixé) l’attestation (la profession, le témoignage) du tawhid (l’unicité), “Il n’y a de véritable divinité qu’Allah”, en disant : “Et n’invoque nulle autre divinité avec Allah. Point de divinité [véritable] à part Lui. Tout doit périr, sauf Son Visage . À Lui appartient le Jugement; et vers Lui vous serez ramenés.” {S.28 V.88} Tout comme Il a établi l’attestation de la prophétie de Son Prophète Mohammad -paix et bénédiction sur lui- en disant : “Mohammed est le Messager d’Allah.” {S.48 V.29} Il (Allah) dit aussi : “Mohammed n’a jamais été le père de l’un de vos hommes , mais le messager d’Allah et le dernier des Prophètes. Allah est Omniscient.” {S.33 V.41}

 

Cette attestation implique de croire à ses enseignements, de suivre ses commandements, de s’écarter des interdits, et de n’adorer Allah qu’à partir de ses enseignements.

Et parmi les enseignements qui lui ont été révélés figurent l’accomplissement des cinq prières durant la nuit et le jour ainsi que l’acquittement de la Zakat. Le riche donne une petite partie de ce qu’il détient en soutien à ses frères démunis afin de contribuer aux intérêts généraux. Allah -Exalté soit-Il- dit : “Et accomplissez la prière (As-Ṣalāt), et acquittez l’aumône (Az- Zakāt)” {S.02 V.43}

Et parmi ce qu’Allah -Glorifié soit-Il- a ordonné , il y a le jeûne du mois de Ramadan. Allah -Exalté soit-Il- dit : “Donc quiconque d’entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne!” {S.02 V.185}

Il y a aussi le pèlerinage à la maison sacrée d’Allah, comme Allah -Exalté soit-Il- le mentionne : “Et c’est un devoir envers Allah pour les gens qui [en] ont les moyens, d’aller faire le pèlerinage de la Maison.” {S.03 V.97}

Ce sont les piliers de l’Islam, comme le dit le Prophète -paix et bénédiction sur lui- : “ L’Islam consiste à attester qu’il n’y a de véritable divinité qu’Allah et attester que Mohammad est le Messager d’Allah, que tu accomplisses la prière (As-Salât), que tu acquittes l’impôt légal (Az-Zakât), que tu jeûnes le mois de Ramadan, et que tu effectues le pèlerinage à la maison {d’Allah}, si tu en as les moyens. Al Imane, c’est que tu croies en Allah, en Ses anges, en Ses livres, en Ses messagers, au Jour Dernier et au destin qu’il soit bon ou mauvais. Et Al-Ihsân, c’est que tu adores Allah comme si tu Le voyais, car si toi, tu ne Le vois pas, certes Lui te voit.“

Chers croyants, pèlerins de la maison sacrée d’Allah :

Parmi ce que le Prophète -paix et bénédiction sur lui- a évoqué durant son sermon lors du pèlerinage : “Ô gens! Certes votre Seigneur est unique et certes votre père est unique. Il n’y a pas de mérite pour un arabe sur un non-arabe, ni pour un non-arabe sur un arabe, ni du blanc sur le noir, ni du noir sur le blanc si ce n’est par la taqwa (piété). Ais-je transmis? Allah vous a interdit d’attenter à la vie de votre prochain, de spolier ses biens et de porter atteinte à sa dignité. Ils sont pour vous aussi sacrés que votre jour-ci, dans votre pays-ci et en votre mois-ci.” Rapporté par Ahmad avec une chaine de transmission authentique.

La différence d’idiome, de couleurs et de race ne justifie en aucun cas la division et le conflit, c’est au contraire l’un des signes d’Allah dans l’univers, tel qu’Il l’a stipulé -exalté soit-Il- dans le coran : « Et parmi Ses signes la création des cieux et de la terre et la diversité de vos idiomes et de vos couleurs. Il y a en cela des preuves pour ceux qui savent. » [S.30, V.22]

Une multitude de récits se sont succédé pour affirmer le devoir d’union, d’amour et d’harmonie, mais aussi la proscription des conflits, de la désunion et la division, Allah dit :   « Et cramponnez-vous tous ensemble au câble d’Allah (Habl Allah) et ne soyez pas divisés; et rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous: lorsque vous étiez ennemis, c’est Lui qui réconcilia vos cœurs. Puis, par Son bienfait, vous êtes devenus frères. Et alors que vous étiez au bord d’un abîme de Feu, c’est Lui qui vous en a sauvés. Ainsi, Allah vous montre Ses signes afin que vous soyez bien guidés. » [S.3, V.103], et le Prophète -paix et bénédiction sur lui- a dit: « Certes Allah agrée pour vous que vous l’adoriez et que vous ne Lui associez rien, que vous vous cramponniez tous au câble d’Allah et que vous ne vous divisiez pas. ».

C’est pour cette raison qu’Allah a comblé son prophète -paix et bénédiction sur lui- en rassemblant ses compagnons autour de lui. Il dit en ce sens -exalté soit-Il- : « sache qu’Allah te suffit, Lui qui t’a déjà apporté Son soutien et celui des croyants, et qui a uni leurs cœurs. Or, si tu y avais consacré toutes les richesses de la terre, tu n’aurais pu unir leurs cœurs comme Allah, dans Sa toute-puissance et Son infinie sagesse, a pu le faire. » [S.8, V.62,63] et Il dit en condamnant la division : « De ceux qui divisent leur religion et qui se partagent en sectes, tu n’es en rien responsable. Leur affaire est du ressort d’Allah, Qui les informera de ce qu’ils faisaient. » [S.6, V.159]

Il dit aussi : « Et ne soyez pas comme ceux-là qui s’étaient divisés et s’étaient opposés après que leur furent venues les preuves évidentes. Ceux-là, certes, auront un terrible supplice. » [S.3, V.105]

Puisque l’unité et la cohésion suscitent la piété religieuse et sociale, permet de concrétiser les intérêts et d’éviter les actes délictueux et encourage l’entraide dans la bonté et la piété, c’est par sa cause que la vérité triomphe et que le faux est repoussé, elle provoque la colère des ennemis et fait échouer les desseins que fomente les haineux et les conspirateurs.

Mais dès lors que la division règne, les passions, l’animosité et les divergences d’opinions s’installent et engendrent l’effusion du sang des innocents, la violation des biens privés et la transgression des interdits. Il devient alors difficile pour la nation de progresser dans sa vie et de se conformer aux obligations religieuses. C’est pourquoi le Prophète – paix et bénédictions sur lui- a dit : « Les croyants, dans leur amour mutuel, leur miséricorde et leur solidarité les uns envers les autres, sont comparables à un corps : lorsque l’un de ses membres souffre, l’ensemble du corps subit l’insomnie et la fièvre. »

Et il dit -paix et bénédiction sur lui- : « Le croyant est pour le croyant comme l’édifice dont une partie supporte l’autre ».

Certes la main d’Allah est avec le groupe uni, et Satan est avec tous ceux qui se séparent du groupe. On ne saisit la valeur de l’unité qu’à travers les effets douloureux que provoquent la division et les divergences au niveau individuel, familial et social.

Allah dit : « et ceux qui s’opposent au sujet du Livre sont dans une profonde divergence. » [S.2, V.176]

Par conséquent la législation a mis en place des garanties de protection et des mesures de précautions suffisantes permettant d’empêcher les instruments dévastateurs et destructeurs de déchirer la société, ceci en établissant une forteresse impénétrable protégeant ses édifices contre les failles et le déséquilibre de la famille, de la société ou de la nation voire même du monde entier.

Allah a donc enjoint aux musulmans lors de divergence de s’en remettre au livre et à la sunnah en disant : “si vous avez un désaccord au sujet de quelque chose, renvoyez-le au Livre d’Allah et à la Sunna de Son Prophète, si vous croyez en Allah et au Jour Dernier. Voilà qui est bien meilleur et aux conséquences plus heureuses. ” [S.4, V.59] et Il dit : “Quels que soient vos différends, c’est Allah Qui en détient le jugement. Tel est Allah, mon Seigneur ; à Lui je m’en remets, et vers Lui je reviens, repentant.” [S.42, V.10] et Il dit : “Nous n’avons fait descendre sur toi le Livre (en révélation) que pour que tu leur expliques à propos de quoi ils sont en désaccord ; et pour que ce soit une bonne direction (hudâ) et une miséricorde aux hommes qui croient.” [S.16, V.64]

De plus, Il leur ordonna d’adopter un bon comportement, d’être bienveillants et cléments les uns envers les autres en disant :  “C’est par une miséricorde d’Allah que tu t’es montré conciliant à leur égard. Si tu avais été rude et avais eu le cœur dur, ils se seraient dispersés autour de toi. Alors, pardonne-leur, prie pour leur pardon et consulte-les en cas de décision (ayant un rapport) avec les affaires (importantes). Et lorsque tu as pris ta décision, mets ta confiance en Allah, car Allah aime ceux qui s’en remettent à Lui.” [S.3, V.159]

Puis Il les encouragea à faire preuve de patience et d’indulgence en disant : “Et obéissez à Allah et à Son Messager ! Et ne vous disputez pas, sinon vous fléchirez et perdrez votre force. Et soyez endurants, car Allah est avec les endurants.” [S.8, V.46] et en disant aussi : “Empressez-vous (d’aller) vers le pardon de votre Seigneur, et vers un Paradis large comme les cieux et la terre, réservés aux hommes pieux, qui dépensent aussi bien dans les moments fastes que dans les moments néfastes, qui savent contenir leur rage et pardonnent à leurs semblables. Allah aime les bienfaiteurs.” [S.3, V.133, 134]

Par souci de concrétiser la cohésion, la charia veille à consolider les liens sociaux, familiaux et fraternels.

Ainsi, elle a imposé d’entretenir les liens de parenté, délimitant les droits des époux et des épouses, des parents et des enfants -filles et garçons-. Elle ordonna la bienveillance envers l’ensemble des proches, des voisins et des plus démunis, Allah Le Très Haut dit: ” Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Traitez avec bonté vos deux parents, vos proches, les orphelins, les pauvres, le voisin proche, le voisin lointain, vos compagnons, les voyageurs démunis, et ceux qui sont en votre possession, car Allah n’aime pas, les êtres orgueilleux et prétentieux” [S.04 V.36].

Dans la tradition prophétique, il est dit : “Aucun d’entre vous ne sera un véritable croyant tant qu’il n’aimera pas pour son frère ce qu’il aime pour lui-même“.

La Chari’a a prescrit la solidarité mutuelle sur les sentiers de la vertu, Allah dit : “Entraidez-vous dans la bonté et la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression” [S.05 V02], en contrepartie, elle a proscrit les mauvaises paroles ” Et dis à Mes serviteurs d’exprimer les meilleures paroles, car le Diable (Satan) sème la discorde parmi eux. Le Diable (Satan) est certes, pour l’homme, un ennemi déclaré” [S.17 V.53].

La Chari’a a ainsi interdit de faire écho aux colportages et aux commérages ayant pour vocation de scinder la société; Allah exalté soit Il dit : “Vous qui croyez ! Si un homme dépourvu de moralité vous apporte une nouvelle, assurez-vous de sa véracité, de crainte de porter préjudice à d’innocentes personnes, et que, par la suite, vous regrettiez ce que vous avez fait” [S.49 V.06]. Les croyants sont ainsi mis en garde contre les campagnes de désinformation, indépendamment des moyens qu’elles utilisent, et de leurs formats, tant que leur motivation première est de semer la discorde et de remonter une partie de la communauté contre une autre.

Aussi [en vue de concrétiser l’unité,] la chari’a a instauré une multitude d’adorations qui s’accomplissent en commun, dont votre grand rassemblement sur cette terre de Arafat, ainsi que les prières du vendredi et les prières journalières dans les mosquées.

Un autre moyen de concrétiser l’unité s’incarne dans le système d’entraide sociale mis en place par la chari’a, l’établissement de la zakat et des dépenses, l’institution des biens de mainmorte et des dons de charité, Allah Le Très Haut dit “Vous qui croyez ! Offrez par charité une partie de ce que Nous vous avons accordé avant l’avènement du jour où il n’y aura ni rançon ni amitié, ni intercession. Et ce sont les mécréants qui sont les injustes“[S.2 V.254].

C’est en ce sens que la chari’a rappelle aux adversaires (/rivaux) les liens de fraternité, qui les relie les uns aux autres, et qu’elle encourage à faire intervenir des médiateurs en cas de conflit, Allah Le Très Haut dit : “Les croyants ne sont rien moins que des frères. Réconciliez donc vos frères ! Craignez Allah ! Peut-être alors vous sera-t-il fait miséricorde !” [S.49 V.10].

Il revient à la communauté d’éduquer les générations futures sur ce principe de cohésion sociale, Allah, Le Très Haut dit : “Certes, cette communauté qui est la vôtre est une communauté unique, et Je suis votre Seigneur. Adorez-Moi donc !” [S.21 V.92]

Il dit aussi -Gloire à Lui- : “Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc ! Et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie ! Voilà ce qu’Il vous enjoint. Peut-être atteindrez-vous la piété” [S.06 V.153].

La Chari’a a également insisté sur le devoir d’obéissance aux autorités du pays, cela afin de garantir l’unité, Allah Le Très Haut dit : ” Ô vous qui avez cru ! Obéissez à Allah, obéissez au Messager et à ceux qui, d’entre vous, détiennent l’autorité“[S.04 V.59].

Et dans la tradition authentique, il est rapporté que le prophète paix et bénédiction sur lui a dit : “ L’homme musulman est tenu d’écouter et d’obéir, tant dans ce qui lui plait que dans ce qui lui déplait, à moins qu’on ne lui ordonne un péché !

S’inscrit dans cette dimension, le devoir de concilier entre les cœurs des gouverneurs et ceux des gouvernés, d’encourager le peuple à leur obéir, à les soutenir dans les projets d’utilité publique et à invoquer en leur faveur.

Bien que l’union soit prescrite et la désunion proscrite en toutes circonstances, elles le sont d’autant plus en période de hajj et lors des rituels. Ainsi, non seulement le pèlerin se détournera de toute conduite et de toute attitude susceptible de le distraire dans l’accomplissement de ses rites. Mais en plus, il se consacrera à l’adoration de Son Seigneur, et se détournera de ce qui perturbe la sérénité de ses frères, les hôtes du Miséricordieux.

Chers musulmans ! ô leaders d’opinion !

Faites preuves de piété envers Allah quant aux questions qui concernent la communauté, en contribuant à consolider sa cohésion, en éteignant les braises des soulèvements et en faisant taire ses semeurs de troubles, ayez à l’esprit la parole du prophète -paix et bénédictions sur lui- qui dit : “ Facilitez les choses et ne les compliquez ! Annoncez la bonne nouvelle et ne faites pas fuir !” ensuite, il dit : “Mettez-vous d’accord et ne divergez pas !“.

Que ceux qui se disputent au sujet d’un sang versé craignent Allah et qu’ils redoublent d’efforts afin de réconcilier les deux parties, obéissant ainsi à la parole d’Allah -Exalté soit-Il- : “Si deux groupes de croyants se combattent, réconciliez-les” (S.49 V.9). Il est préférable d’être un suiveur dans ce qui est juste plutôt que d’être suivi dans l’erreur, et quiconque abandonne quelque chose pour Allah, Allah lui donnera quelque chose de meilleur en retour.

Pèlerins de la Maison sacrée d’Allah !

Après que le Messager d’Allah -paix et bénédictions sur lui- ait prononcé le sermon de Arafat, il ordonna à Bilal de faire l’appel à la prière [Adhan] puis l’appel imminent [iqama] et pria Al-Dohr raccourcie en deux unités de prières, suivie directement d’un autre appel imminent à la prière, il pria alors Al-Asr raccourcie en deux unités de prières.

Après cela, il stationna à Arafat sur sa chamelle se consacrant à l’évocation d’Allah et à Son invocation jusqu’au coucher du soleil. Ensuite, il se dirigea vers Muzdalifah rappelant aux siens la bienveillance : “Ô gens, faites preuve de quiétude et de sobriété car la bonté ne réside pas dans la précipitation.

Arrivé à Muzdalifah, il pria le Maghreb en trois unités et le Isha deux unités, en les regroupant et les raccourcissant. Il passa la nuit à Muzdalifah (jusqu’à l’aube) et pria le Fajr au début de son heure. Puis, il invoqua Allah jusqu’à ce que le ciel s’éclaircisse. Ensuite, Il se dirigea alors à Mina où, après le lever du soleil, il lapida la grande stèle de sept petits cailloux, il immola le sacrifice, se rasa les cheveux, et fit le Tawaf d’Al-Ifadha puis résida à Mina les trois jours de Tachriq [du 11 au 13 du mois Dhull Hijja] où il invoquait Allah et lapidait les trois stèles après le zénith, s’arrêtant après la première et la deuxième d’entre elles pour invoquer Allah. Il a permis à ceux qui avaient une excuse de ne pas séjourner à Mina.

La tradition [Sunnah] du prophète -paix et bénédictions sur lui- était de résider à Mina jusqu’au treizième jour, cela est certes recommandé bien qu’il soit permis de se précipiter [Ta’jil] et de partir dès le douzième jour.

Après avoir accompli ses rituels du pèlerinage, il les paracheva par un Tawaf d’adieu juste avant de voyager.

Pèlerins de la Maison sacrée d’Allah !

Vous êtes dans un lieu noble et en un temps béni où le pardon des péchés et l’exaucement des invocations sont espérés. C’est la raison pour laquelle le Prophète Mohamed -paix et bénédictions sur lui- durant son pèlerinage n’a pas jeûné le jour de Arafat afin de se consacrer davantage à la l’évocation d’Allah et aux invocations.

Alors, multipliez les invocations auprès de votre Seigneur pour vous-mêmes, pour ceux que vous aimez, pour ceux qui ont des droits sur vous, et pour l’ensemble des musulmans, en implorant Allah d’améliorer leur situation et d’unir leur parole dans la vérité.

Et n’oubliez pas de faire des invocations pour ceux qui sont bienfaisants envers vous, comme le mentionne le hadith : “Celui qui vous fait une faveur, récompensez-le, et si vous ne trouvez pas comment le récompenser, faites des invocations pour lui.”

Parmi ceux qui sont bienfaisants envers les musulmans, il y a ceux qui sont aux services des deux Saintes Mosquées, veillant au bien-être des invités du Miséricordieux. En tête se trouve le serviteur des deux Saintes Mosquées, le Roi Salman bin Abdulaziz, ainsi que son héritier et ceux qui travaillent avec eux. Invoquez donc Allah en leur faveur !

Ô Allah ! Ô Le Vivant ! Ô Celui qui subsiste par lui-même ! Ô Détenteur de Majesté et de Générosité ! Nous te demandons d’accorder la réussite au serviteur des deux Saintes Mosquées, le Roi Salman bin Abdulaziz.

Ô Allah ! Sois avec lui en tant que soutien, défenseur et secours pour tout bien. (Ô Allah ! Assiste-le, accorde-lui Ton soutien et aide-le à accomplir tout ce qui est bénéfique

Ô Allah ! Récompense-le généreusement pour ses efforts visant à unir les musulmans.

Ô Allah ! Accorde Tes bénédictions à son héritier, le Prince Mohammed bin Salman.

Ô Allah ! Soutiens-le et fais de lui un moyen d’unir les rangs.

Ô Allah ! Accepte le pèlerinage des pèlerins, Ô Allah ! Facilite-leur l’accomplissement de tout ce qu’ils entreprennent ! Ô Allah ! Préserve-les de tous ceux qui cherchent à leur nuire !

Ô Allah ! ramène-les sains et saufs dans leurs pays !

Ô Allah ! absous leurs péchés et exauce leurs invocations !

Ô Allah ! Absous les péchés de tous les musulmans, hommes ou femmes !

Ô Allah ! Établis la concorde entre eux, purifie leurs cœurs et assiste-les dans toutes leurs affaires !

Ô Allah ! Fais qu’ils jouissent de la sécurité dans leurs pays, unifie leur parole, préserve leurs vies et bénis leurs provisions. Guide-les vers les meilleures paroles, les meilleures actions et les meilleurs comportements. “Gloire à ton Seigneur, le Seigneur de la puissance, Il est au-dessus de ce qu’ils décrivent. Et paix sur les Messagers. Louange à Allah, Seigneur de l’univers.” (Sourate As-Saffat, versets 180-182)

TAS/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE - FORMATION / Ziguinchor : trente journalistes formés sur la lutte contre la désinformation

Ziguinchor, 21 mai (APS) – Une session de formation consacrée à l’identification et …