Tambacounda, 21 avr (APS) – L’imam de la mosquée Al Falah de Tambacounda, Mouhamadou Keita, a insisté, vendredi, dans son serment de la prière de l’Aïd el fitr, sur la préservation de la paix.

‘’La paix et la concorde sociales sont à préserver dans ce pays malgré nos différences, car l’Islam enseigne la tolérance. Donc les musulmans doivent œuvrer pour le pardon’’, a dit l’Imam Keita.

A Tambacounda, une partie de la communauté musulmane a célébré ce vendredi l’Aïd el fitr marquant la fin du ramadan.

Dans son sermon, l’imam Mouhamadou Keita a invité ‘’les fidèles à craindre Dieu et à suivre les pas du prophète de l’Islam’’.

Selon lui, ‘’celui qui craint Dieu ne fait pas de mal à son prochain, préserve la paix sociale’’.

Sur le fait de célébrer la fin du ramadan dans la division, il a relevé que ‘’ce n’est pas un fait nouveau dans l’Islam’’.

‘’Cela a existé du temps du temps du prophète. L’essentiel, selon lui, c’est de l’adosser sur les bases de la religion’’.

L’Aïd el fitr peut être célébrée 72 heures après l’apparition du croissant lunaire, a-t-il souligné, estimant qu’il faut juste s’en tenir aux enseignants du Coran et de la Sunna du Prophète.

Interpelé sur la situation politique du pays, l’imam Mouhamadou Keita a demandé aux acteurs politiques de mettre en avant les intérêts de la Nation et travailler à consolider la paix sociale.

BT/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Société

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGION-PELERINAGE / Popenguine : ferveur et joie lors de la marche vers le nouveau sanctuaire

Ponpenguine, 19 mai (APS) – Les participants à la grande marche de Ponpenguine sont …